L’acteur Bernard Lavalette, originaire de Villebois, est décédé à l’âge de 93 ans

Publié le par Charente Libre

Bernard Lavalette était né Bernard de Fleury, son nom de scène Lavalette venant du berceau familial, le château de Villebois-Lavalette en Charente, village où seront organisées ses obsèques. Sa femme Jeanon était décédée en septembre dernier. L’acteur, chansonnier et humoriste, connu pour de nombreux seconds rôles au cinéma, du « Viager » au « Gendarme se marie », est décédé samedi à Paris à l’âge de 93 ans, a annoncé à l’AFP sa fille Anne de Fleury.

 En juillet 2011, l acteur à la retraite était en villégiature à la résidence «Les Jardins de Louise» de Châteaubernard avec Janon, son épouse. Archives CL

En juillet 2011, l acteur à la retraite était en villégiature à la résidence «Les Jardins de Louise» de Châteaubernard avec Janon, son épouse. Archives CL

Bernard Lavalette aura aussi beaucoup joué dans des pièces de boulevard. Il a été longtemps pensionnaire du Théâtre des Dix-Heures, du Caveau de la République, des Trois-Baudets et du Théâtre des Deux-Ânes.

Parallèlement, il chantait sur la Rive Gauche, à l’Écluse, à l’Échelle de Jacob, au Port du Salut et à la Galerie 55. Il s’était également produit à Bobino et à l’Olympia.

Au cinéma, l’acteur aux épais sourcils interprètera souvent des rôles de personnages officiels ou de notables : amiral, colonel, député, ministre ou préfet.

Parmi ses principaux films, figurent « Messieurs les ronds de cuir », « la Belle Américaine », « Un Drôle de paroissien », « Thomas l’imposteur », « La Grande Mafia », Le permis de conduire", « Impossible pas français »…

Il aura aussi tourné dans des téléfilms dont « Les 7 de l’escalier 15 » ou « L’enterrement de Monsieur Bouvet ».

En 1997, il avait organisé un cycle de conférences « Ma vie, mes chansons » et un récital « Une heure d’humour avec Bernard Lavalette ».

Il se racontait sur un ton allègre et sans prétention dans son livre de souvenirs « Et à part ça, qu’est-ce que vous faites? ». Il avait même fait du doublage dans des dessins animés, notamment en 1968 pour « Astérix et Cléopâtre ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article