Laurent Delahousse a raconté, en voix off, toute l’histoire du Mossad

Publié le par Israel Valley Desk

Dans « Mossad, l’histoire secrète d’Israël », le présentateur de France 2, Laurent Delahousse a raconté, en voix off, toute l’histoire de cette agence du renseignement israélienne, ses incroyables missions et l’audace de ses agents, ainsi que ses échecs.
 

Laurent Delahousse a raconté, en voix off, toute l’histoire du Mossad

LE PLUS. Selon Ouest France : « Un passionnant documentaire qui se regarde comme un vrai film d’espionnage. Le Mossad est l’un des services d’espionnage les plus redoutés de la planète. Né avec l’instauration de l’État d’Israël, en 1948, sur décision de l’Onu, il a rapidement dû être aussi efficace que des services aussi rodés que la CIA ou le KGB.  Car, les pays arabes environnants refusant la décision de l’Onu, Israël a vite compris qu’il fallait se protéger et a donc compté sur le Mossad.  « Un tiers de ses agents étaient des rescapés de la Shoah. Ils se sentaient alors investis d’une mission : protéger Israël et les juifs dans le monde », témoigne un ex-agent du Mossad.

Mentir, voler, se battre et… tuer

Très rapidement, la volonté des dirigeants israéliens est d’en faire les meilleurs agents du monde. Un département de formation est créé, comprenant de longues séries d’épreuves lors du recrutement.  « Au début, nous étions 1 500 candidats, se souvient un ancien agent. Mais, après huit mois, il ne restait plus que cinq ou six hommes et une femme lors de la cérémonie d’admission. »  Ex-agents et directeurs du service décrivent les détails de certaines des plus spectaculaires opérations.

« En tant que membre du Mossad, tu peux voler, mentir, te battre et, dans certains cas extrêmes, tuer », déclare sans ambages l’ex-agent Gad Shimron.

À la pointe de la technologie

Le premier fait marquant fut la capture, en février 1960, de l’ancien nazi Adolf Eichmann, dont le procès, retransmis en direct à la radio, eut un effet extraordinaire sur le pays. Puis vint le vol d’un MiG-21 soviétique en Irak, en août 1966. En 1972, à la suite de l’exécution par un commando palestinien de neuf otages juifs lors des JO de Munich, le Premier ministre Golda Meir charge le Mossad d’éliminer les dirigeants de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine). Aujourd’hui, avec l’Internet, le service a aussi adopté les technologies dernier cri.  L’unité 8200, par exemple, rassemble une équipe de cyber-espions ultra-performants, ceux-là mêmes qui propagèrent Stuxnet, un virus qui mit à mal le programme nucléaire iranien. Le Mossad n’a vraiment rien à envier à James Bond… »

Mossad, l’histoire secrète d’Israël, c’était mardi soir sur France 5.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article