Mort de Danny Aiello, un acteur rude comme le Bronx

Publié le par Le Figaro

VIDÉOS - Le comédien italo-américain est décédé le 12 décembre dans le New Jersey près de New York, à l’âge de 86 ans. Il avait travaillé avec des cinéastes prestigieux comme Francis Ford Coppola, Woody Allen et Sergio Leone.

L’acteur Danny Aiello, que l’on voit ici dans Do the Right Thing, est mort le 12 décembre 2019 à l’âge de 86 ans. Rue des Archives Rue des Archive/©Rue des Archives/BCA

L’acteur Danny Aiello, que l’on voit ici dans Do the Right Thing, est mort le 12 décembre 2019 à l’âge de 86 ans. Rue des Archives Rue des Archive/©Rue des Archives/BCA

Il était capable de séduire des cinéastes au registre aussi différent que Woody Allen et Francis Ford Coppola. L’acteur italo-américain Danny Aiello, né dans le Bronx en 1933, est mort à l’âge de 86 ans le 12 décembre, a annoncé la célèbre journaliste californienne Tracey Miller dans un courriel.

La personnalité imposante de Danny Aiello lui a permis de tourner sous la direction de réalisateurs de renom. Dans sa filmographie, qui compte une bonne quarantaine de longs-métrages, on trouvera des noms aussi prestigieux que: Francis Ford Coppola (Le Parrain II), Sergio Leone (Il était une fois en Amérique), et surtout Woody Allen, qui lui confia l’un de ses plus beaux rôles dans La Rose Pourpre du Caire. Sans oublier, bien sûr, Spike Lee qui lui donnera un second rôle culte de patron de pizza dans Do the Right Thing.

Un enfant du Bronx

Danny Aiello est un acteur qui a fait ses classes dans la jungle des rues de New York. Petits boulots, voleur à la tire quand le besoin s’en faisait sentir, livreur de pizzas, gros bras utilisé comme videur de boîte de nuit, l’enfant du Bronx attendra 1972 pour se produire une première fois sur la scène du théâtre de Jason Miller dans The Championship Season.

Le cinéma remarque aussi sa présence imposante. Durant une quinzaine d’années il deviendra le second rôle indispensable d’Hollywood. On se se souviendra du petit caïd Tony Rosato qui voulait nuire à Michael Corleone dans le Parrain II.

Mais c’est Spike Lee, en 1989, qui lui confiera son personnage culte, celui de Salvatore Frangione, surnommé Al, le propriétaire haut en couleur d’une pizzeria dans Do the Right Thing. Hollywood impressionné par sa performance criante de vérité le nommera aux oscars. Une consécration méritée pour cette gueule de cinéma, qui marquait les films de manière indélébile.

  • Do the Right Thing de Spike Lee en 1989, avec Ossie Davis, Danny Aiello, Spike Lee...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article