Oradour-sur-Glane: décès d'Albert Valade, l'un des derniers témoins du massacre

Publié le par Mémoires de Guerre

Albert Valade, l'un des derniers témoins du massacre d'Oradour-sur-Glane, est décédé dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 décembre, à l'âge de 89 ans, selon une information révélée vendredi par France 3.

Oradour-sur-Glane: décès d'Albert Valade, l'un des derniers témoins du massacre

Né le 7 juin 1930, à Saint-Gence (87), Albert Valade a 14 ans lorsqu'il assiste à ce tragique épisode de la Seconde Guerre mondiale. Le 10 juin 1944, alors qu'il garde des vaches du côté du Mas du Puy, à quelques kilomètres du Village d'Oradour, il est le témoin du massacre d'Oradour-sur-Glane. Ce jour là, une Panzerdivision «Das Reich» de la Waffen-SS massacre six cent quarante-deux hommes, femmes et enfants. Au loin, il entend les tirs et voit la fumée s'élever. Il perdra dans ce drame sa sœur, sa nièce et son neveu.

Après-guerre, il participera activement à la reconstruction du village et s'investira dans la vie locale. Il accueillera régulièrement de jeunes écoliers venant visiter les ruines de son village natal. En 1999, il avait écrit un ouvrage-témoignage, La Page de catéchisme : Oradour-sur-Glane, Les Villages sans enfants, récit du drame et de ses conséquences. Il aura consacré d’autres ouvrages à cet épisode tragique, comme Oradour soixante ans après : la mémoire face à l’outrage (2004) écrit en collaboration avec Henri Demay et Pierre Louty, ou encore Oradour la renaissance (2010). Écrivain de coeur, il a également écrit des romans dont Le Bouquet de bruyère (2002), Martin et sangsue (2005) et Amours de guerre (2009) publiés aux Éditions de La Veytizou.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article