Booth Lois Frances

Publié le par Mémoires de Guerre

Lois Frances Booth (1897–1941), princesse de Danemark, juste à la suite de son mariage en 1924 avec le prince Erik de Danemark. Petite-fille de l'industriel millionaire canadien, John Rudolphus Booth, elle devient membre de la famille royale de Danemark, bien qu'ayant contracté un mariage morganatique. 

Booth Lois Frances

Historique

Seule fille de John Frederick Booth (1865–1930) et de Frances Alberta Hunsiker (1866–1964), elle a pour grand-père le célèbre entrepreneur J. R. Booth, « roi du Bois d'œuvre ». Elle rencontre son futur mari, le prince Erik de Danemark, alors en voyage au Canada. Ils sont mariés par l'évêque d'Ottawa (le très révd Charles Roper), à l'All Saints' Anglican Church en compagnie de dignitaires canadiens, le vicomte Byng de Vimy, gouverneur-général, et le premier ministre Mackenzie King. 

Le prince renonça à ses droits au trône lors de son mariage avant d'être titré comte de Rosenborg. La nouvelle comtesse de Rosenborg est la belle-fille du prince Valdemar de Danemark et de la princesse Marie d'Orléans. Ils eurent deux enfants intégrés à la noblesse danoise sans droits de succession au trône de Danemark :

  • Christian Edward Valdemar Jean Frederik Peter, comte de Rosenborg (1932–1997), dont postérité ;
  • Alexandra Dagmar Frances Marie Margrethe, comtesse de Rosenborg (1927–1992), dont postérité.

Le comte et la comtesse de Rosenborg divorcent en 1937. L'ex-comtesse de Rosenborg se remariera la même année à Thorkild Jueslberg (1903-), son secrétaire danois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article