Force Al-Qods

Publié le par Mémoires de Guerre

La Force Al-Qods est une unité d'élite du Corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) en Iran, créée au début des années 1990. Elle est destinée aux activités de guerre non conventionnelle, de renseignements et est en charge d'opérations extérieures. 

Force Al-Qods

Histoirique

Le nom de la force Al-Qods vient de l'appellation arabe de Jérusalem : Al-Qods. La force Al-Qods est créée après la guerre Iran-Irak, en tant qu'unité spéciale détachée du Corps des Gardiens de la révolution islamique. Après la guerre, elle fournit un soutien aux Kurdes, combattant le régime de Saddam Hussein pour la création d'un Kurdistan irakien. En 1982, une unité Qods est déployée au Liban, où elle participe à la création du Hezbollah. 

La force Al-Qods étend aussi ses opérations vers l'Afghanistan voisin, notamment en aidant le mouvement chiite Hezbe Wahdat d'Abdul Ali Mazârî en lutte contre le gouvernement de Mohammad Najibullah. Par la suite, il finance et soutient l'Alliance du Nord du commandant Massoud contre les Talibans. Néanmoins, récemment, la force Al-Qods est soupçonnée d'avoir aidé les combattants talibans contre le gouvernement d'Hamid Karzai, soutenu par l'ONU et les États-Unis. 

Commandement et organisation

La force Al-Qods est dirigée par le général Ismael Qaani, depuis la mort le 3 janvier 2020 du général Qasem Soleimani, tué lors d'un frappe américaine à l'aéroport de Bagdad. Elle est considérée comme active dans une douzaine de pays. Selon l'ancien analyste des renseignements militaires de l'US Army David Dionisi, elle est organisée géographiquement en 8 directions différentes :

  • Les pays occidentaux (incluant les anciens pays du bloc de l'Est)
  • L'ancienne URSS ;
  • L'Irak et l'Iran ;
  • L'Afghanistan, le Pakistan et l'Inde ;
  • Israël, le Liban, la Palestine et la Jordanie ;
  • La Turquie ;
  • L'Afrique du Nord ;
  • La Péninsule arabique.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article