Décès de Moubarak : l'Egypte décrète trois jours de deuil national

Publié le par La Tribune Afrique

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak, déchu à la faveur du Printemps arabe en 2011, est décédé mardi à l'hôpital militaire Galaa au Caire. Le gouvernement d'al-Sissi a décrété trois jours de deuil national à compter de ce mercredi 26 février. 

(Crédits : Reuters)

(Crédits : Reuters)

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a rendu hommage ce mercredi à Hosni Moubarak lors des funérailles de l'ex-président, qui a régné pendant 30 ans avant de quitter le pouvoir en 2011 sous la pression du Printemps arabe.

Al- Sissi a mené une procession près de la mosquée al-Mouchir Tantaoui, dans l'est du Caire, au son des coups de canon en hommage à Moubarak, décédé la veille à 91 ans, dans un hôpital militaire Galaa au Caire.

Le cercueil, arrivé par hélicoptère peu auparavant, a été posé sur un affût de canon et escorté par des soldats en grands uniformes, rapporte l'AFP.

Derrière le président al-Sissi, suivait une foule de personnalités égyptiennes, dont le Premier ministre Mostafa Madbouly, les fils du défunt, Alaa et Gamal, ou encore le pape orthodoxe copte, Tawadros II.

Trois jours de deuil

L'actuel président a brièvement salué la famille de Moubarak qui doit ensuite être enterré dans le tombeau familial à Héliopolis, dans l'est de la capitale. Les images de la procession, qui n'a duré que quelques minutes, ont été diffusées en direct sur plusieurs chaînes de télévision égyptiennes, qui arboraient à l'antenne un ruban noir de deuil.

Mercredi matin, un important dispositif de sécurité, comprenant des véhicules blindés, avait été déployé près de la mosquée et du cimetière, selon des journalistes de l'AFP.

Avec ces funérailles en grande pompe, le président déchu reçoit ainsi un hommage officiel du gouvernement égyptien. Celui-ci a décrété trois jours de deuil national à compter de ce mercredi.

Mardi soir, al-Sissi avait salué en Moubarak l'un des « héros de la guerre d'octobre 1973 » contre Israël, durant laquelle il avait dirigé l'armée de l'air. Le 24 janvier dernier, son fils, Alaa Moubarak, avait indiqué que son père avait subi « une opération chirurgicale et [...] qu'il se portait bien, grâce à Dieu ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article