L’Iran exécute un espion présumé de la CIA

Publié le par JForum by Marc

Les agences de presse gérées par l’État dans le pays rapportent qu’Amir Rahimpour a reçu de l’argent de l’agence d’État américaine pour partager les renseignements ; par le passé, la République islamique a condamné à mort des présumés espions américains et israéliens.

L’Iran exécute un espion présumé qui aurait donné des secrets nucléaires à la CIA

L’Iran exécute un espion présumé qui aurait donné des secrets nucléaires à la CIA

L’Iran a déclaré mardi que sa cour suprême avait confirmé la condamnation à mort d’un Iranien reconnu coupable d’espionnage pour la CIA, les médias officiels affirmant qu’il avait partagé les informations du programme nucléaire de la République islamique avec l’agence américaine d’espionnage.

Le porte-parole de la magistrature, Gholamhossein Esmaili, a identifié le prétendu espion comme étant Amir Rahimpour et a déclaré qu’il serait bientôt exécuté. Esmaili n’a pas précisé ce que Rahimpour était accusé d’avoir fait, ni son âge ou ses antécédents. Les médias d’Etat n’ont pas immédiatement nommé l’avocat de Rahimpour.

Des responsables iraniens se préparent à une exécution

Des responsables iraniens se préparent à une exécution

Cependant, un rapport de l’agence de presse publique IRNA a allégué que Rahimpour avait reçu de l’argent de la CIA pour l’inciter à partager les informations concernant le programme nucléaire iranien. Preuve que l’Iran a bien des choses à cacher à l’AIEA et à la communauté internationale. 

“Tout en étant en contact avec l’agence d’espionnage, il a gagné beaucoup d’argent en salaires en essayant de fournir des informations sur le programme nucléaire iranien à l’agence américaine,” dit le reportage de l’IRNA. Rahimpour “avait été identifié et poursuivi et condamné à mort et récemment, la Cour suprême nationale du pays a confirmé la peine et, si Dieu le veut, il sera bientôt puni.” 
La CIA n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Esmaili a déclaré que deux autres espions présumés de la CIA ont chacun été condamnés à 15 ans de prison – 10 ans pour espionnage et cinq ans pour avoir agi contre des accusations d’atteinte à la sécurité nationale.

Esmaili n’a pas nommé les personnes arrêtées, disant seulement qu’elles travaillaient dans le “domaine caritatif”, sans donner plus de détails.

Dans le passé, l’Iran a condamné à mort de présumés espions américains et israéliens. Le dernier espion de ce type exécuté a été Shahram Amiri, qui a fait défection aux États-Unis au plus fort des efforts occidentaux pour contrecarrer le programme nucléaire iranien. À son retour en 2010, il a été accueilli avec des fleurs par les dirigeants du gouvernement et est même allé sur le circuit des talk-shows iraniens. Puis il a mystérieusement disparu.

L’Iran exécute un espion présumé de la CIA
 Siège social de la CIA ( Photo: EPA )

Siège social de la CIA ( Photo: EPA )

Il a été pendu en août 2016, la même semaine que Téhéran a exécuté un groupe de militants et un an après que l’Iran a accepté un accord historique pour limiter l’enrichissement d’uranium en échange de la levée des sanctions économiques.

Les tensions restent fortes entre l’Iran et les États-Unis depuis que le président Donald Trump a unilatéralement retiré l’Amérique de l’accord nucléaire de Téhéran. Une frappe de drones américains en janvier a tué le général des gardiens de la révolution iranienne, Qassem Soleimani, à Bagdad, un assassinat ciblé qui a incité Téhéran à lancer une frappe de missiles balistiques en représailles sur des bases irakiennes abritant des troupes américaines.

Avant l’accord, un virus informatique censé être conçu par les États-Unis et Israël a détruit des centrifugeuses iraniennes. Pendant ce temps, des scientifiques nucléaires iraniens ont été la cible d’une série d’éliminations ciblées.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article