Restitution de 17 objets d’art spoliés, faisant partie des œuvres dites Musées nationaux Récupération (« MNR »), aux ayants droit de Lucy Jonquet

Publié le par Ministère de la Culture

Restitution de 17 objets d’art spoliés, faisant partie des œuvres dites Musées nationaux Récupération (« MNR »), aux ayants droit de Lucy Jonquet

Franck Riester, ministre de la Culture, se réjouit de la restitution de 17 pièces de porcelaine aux héritiers de Lucy Jonquet, grâce au concours des Généalogistes de France qui ont permis d’identifier et retrouver les différents ayants droit, et salue l’action des services du ministère de la Culture qui y ont œuvré.

Cet ensemble est constitué de 17 pièces diverses de porcelaine, essentiellement du XVIIIe siècle et de fabrication allemande ou, pour quatre d’entre elles, provenant de la Manufacture de Sèvres.

Immatriculés dans l’inventaire de la récupération artistique sous les numéros MCSR CXL, CLIX, CLXI, CLXII, CLXIV, CLXV, CLXVI, CLXVII, CLXVIII, CLXIX, CLXX, CLXXI, CLXXII, CLXXVII 1 à 4, ces objets font partie des biens « Musées nationaux Récupération », « MNR », acronyme désignant de manière générique les œuvres retrouvées en Allemagne à la fin de la Seconde guerre mondiale après avoir été, pour une grande part d’entre elles, spoliées à des Juifs, ramenées en France et confiées à la garde des musées nationaux, dans l’attente de leur restitution à leurs légitimes propriétaires ou à leurs ayants droit.

Ces 17 pièces ont été saisies le 6 février 1942 par le service allemand chargé du pillage, l’« ERR » (l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg), dans un garde-meuble parisien, au nom de la Princesse Colloredo, en réalité Lucy Jonquet, première épouse du Prince Colloredo dont elle avait divorcé avant-guerre. Il est probable que les pilleurs visaient en fait un autre membre de la famille Colloredo, Berthie von Colloredo-Mansfeld.

Les pièces ont ensuite été transférées au musée du Jeu de Paume, lieu de transit et de conservation des objets volés. Puis elles ont été envoyées à Seisenegg en Autriche, le 18 novembre 1943. Elles ont été rapatriées en France le 17 mars 1948, retenues à la cinquième commission de choix des œuvres de la récupération artistique le 25 octobre 1950 et attribuées aux musées nationaux (musée national de céramique de Sèvres) en 1951.

Les récentes recherches menées sur l’historique des « MNR » par le ministère de la Culture, avec l’aide des chercheurs des musées et des centres de conservation d’archives, notamment du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ont permis d’établir l’identité de la propriétaire de ces pièces.

Cette restitution a ainsi été rendue possible par la démarche volontariste, lancée il y a plusieurs années déjà et qui a porté régulièrement ses fruits avec 19 œuvres et objets restitués entre 2016 et 2019, consistant, sans attendre que les ayants droit se manifestent, à identifier le propriétaire des œuvres « MNR » au moment de leur spoliation, puis leurs ayants droit actuels.

Dans le cadre d’un partenariat inédit passé en 2015, le ministère de la Culture a confié à Généalogistes de France, l’organisation nationale représentative de la profession de généalogiste, le soin d’identifier les héritiers actuels des propriétaires de plusieurs œuvres spoliées, dont les pièces de la famille Jonquet-Colloredo. Généalogistes de France a ainsi accepté de faire bénéficier gracieusement le ministère de la Culture de son savoir-faire unique, sous la forme d'un mécénat de compétence, afin de réaliser les recherches nécessaires pour retrouver ces ayants droit.

« Nous restons mobilisés par ce nécessaire devoir de justice et de réparation. Je me réjouis que des restitutions de « MNR » continuent à être rendues possibles par l’approfondissement des recherches de provenance sur les biens « MNR », mais aussi sur les collections permanentes. »  Franck Riester, ministre de la Culture.

Infos pratiques

Délégation à l’information et à la communication
01 40 15 83 31
service-presse[at]culture.gouv.fr

À consulter

Œuvres de la Récupération artistique restituées depuis 1951 (au 13 février 2020) PDF - 52 KO

Publié dans Documents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article