Robert Conrad, l’agent secret des « Mystères de l’Ouest », est mort

Publié le par Le Monde par Edouard Pflimlin

L’acteur américain, qui s’était notamment fait connaître par ses rôles physiques, dans les séries « Les Mystères de l’Ouest » et « Les Têtes brûlées », est mort samedi à l’âge de 84 ans.

L’acteur Robert Conrad, au festival de télévision de Monte-Carlo, à Monaco, le 12 juin 2013. LIONEL CIRONNEAU / AP

L’acteur Robert Conrad, au festival de télévision de Monte-Carlo, à Monaco, le 12 juin 2013. LIONEL CIRONNEAU / AP

Robert Conrad, connu en France pour son physique de séducteur au regard bleu pénétrant et ses rôles cultes dans les célèbres séries télévisées Les Mystères de l’Ouest et Les Têtes brûlées, est mort, samedi 8 février, à Malibu (Californie), à l’âge de 84 ans.

De son vrai nom Conrad Robert Falk, Robert Conrad est né le 1er mars 1935 dans une famille pauvre d’un quartier difficile de Chicago. Souvent mêlé à des bagarres de rues, il se lance dans la boxe et monte sur les rings dès l’âge de 16 ans. Sa carrière de boxeur professionnel dans la catégorie poids plume sera courte et, après quelques blessures, il remise les gants et enchaîne les petits boulots, travaillant comme laitier, docker ou chanteur crooner. Lassé de ces années de galère mal payées, il décide, en 1954, de tenter la comédie et est engagé pour des rôles insignifiants par le théâtre de Chicago.

Déçu par ces expériences, il part en Californie et, en 1958, décide de se lancer dans le cinéma. Il intègre les studios de Warner Bros. Les séries télévisées sont en plein boom et c’est donc sur le petit écran qu’il fera l’essentiel de sa carrière, n’ayant à son actif qu’une dizaine de films de cinéma. 1959 est l’année du premier succès pour Robert Conrad avec son rôle dans la série Mission à Hawaï qui met en scène un duo de policiers dirigeant une agence de détectives.

Le succès des « Mystères de l’Ouest »

Mais c’est en 1964 qu’a lieu le véritable tournant de sa carrière. Il est auditionné pour une nouvelle série genre James Bond mais qui se passe à l’époque de la conquête de l’Ouest. Robert Conrad obtient le rôle de James West, un agent secret dépendant directement du président Grant, secondé par un associé nommé Artemus Gordon, joué par Ross Martin. Ainsi sont nés Les Mystères de l’Ouest qui connaissent un immense succès et dureront jusqu’en avril 1969.

Ross Martin, à gauche, et Robert Conrad, à droite, pendant le tournage du film « Encore plus de Mystères de l’Ouest« , à Los Angeles, le 4 juin 1980. WALLY FONG / AP

Ross Martin, à gauche, et Robert Conrad, à droite, pendant le tournage du film « Encore plus de Mystères de l’Ouest« , à Los Angeles, le 4 juin 1980. WALLY FONG / AP

Après des apparitions dans Mannix et Mission : impossible, Robert Conrad tourne ensuite, en 1971, les épisodes de The DA (The District Attorney), où il incarne un procureur. Après avoir joué en 1972 dans un téléfilm Les Aventures de Nick Carter, Robert Conrad se lance dans une autre série d’espionnage, contemporaine celle-là, L’Homme de Vienne. Elle ne dure que huit épisodes et le succès n’est pas au rendez-vous.

Il faut attendre 1976 pour que l’acteur retrouve la gloire avec Les Têtes brûlées. Il incarne le major Pappy Boyington, le commandant d’une escadrille de pilotes, souvent soûls et tous passibles de la cour martiale, mais qui luttent avec brio contre les Japonais pendant la guerre du Pacifique. Conrad est relancé. Cette série est suivie en 1978 par Colorado, où il joue un explorateur français dans cet Etat de l’Ouest au XVIIIe siècle.

1979 est une année riche. Dans la série The Duke, il joue un ancien boxeur, puis dans Sloane, Agent spécial, il est à nouveau un agent secret travaillant directement sous l’autorité du président des Etats-Unis. Cette année-là, il renoue aussi avec Les Mystères de l’Ouest, tournant dans le téléfilm Le Retour des Mystères de l’Ouest, suivi en 1980 par Les Mystères du Far West.

Il tourne ensuite quelques films pour le cinéma, dont en 1982 Meurtres en direct, de Richard Brooks, aux côtés de Sean Connery, Katherine Ross et Leslie Nielsen.

Au début des années 1980, il fonde sa société de production Chane et tourne des téléfilms à la chaîne se glissant dans la peau d’un policier comme dans Faut-il tuer Dan Malone ?, de Jerry Jameson en 1986, d’un agent de la CIA comme dans Assassin, réalisé par Sandor Stern en 1986, ou même d’un chef de la mafia (de Chicago) dans Le Parrain est trop bon.

En 1996, il tient un bref rôle d’officier de police dans le film La Course au jouet, de Brian Levant, avec Arnold Schwarzenegger. Au début des années 2000, il est en semi-retraite mais fait la une des journaux en 2003 quand, en état d’ivresse, il percute la voiture d’un jeune homme qui décédera deux ans plus tard des complications liées à l’accident.

Après ce navrant épisode, il se lance à 73 ans, en 2008, dans une nouvelle activité, animant un show sur la radio CRN qui rassemble près de 6 millions d’auditeurs.

Dates

  • 1er mars 1935 : Naissance à Chicago
  • 1958 : Série Mission à Hawaï
  • 1964-1969 : James West dans Les Mystères de l’Ouest
  • 1976-1978 : Les Têtes brûlées
  • 1979 : Le Retour des Mystères de l’Ouest
  • 1982 : Meurtres en direct
  • 2008 : Show sur la radio CRN
  • 8 février 2020 : Mort à Malibu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article