Seconde Guerre mondiale : La Californie va s’excuser pour l’internement d’Américains d’origine japonaise

Publié le par 20 Minutes avec AFP

RETARD Après l’attaque de Pearl Harbor, les Etats-Unis avaient pris des mesures très dures contre leurs ressortissants et ressortissantes d’origine japonaise 

 Un descendant d'une famille de Nippo-Américain pose avec une photo de sa famille internée pendant la guerre. — Rich Pedroncelli/AP/SIPA

Un descendant d'une famille de Nippo-Américain pose avec une photo de sa famille internée pendant la guerre. — Rich Pedroncelli/AP/SIPA

La Californie prévoit de s’excuser officiellement, près de quatre-vingt ans après, pour son rôle dans l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire américaine : l’internement dans des camps de milliers de Nippo-Américains pendant la Seconde Guerre mondiale. Les élus de cet Etat de la côte pacifique américaine doivent se prononcer jeudi sur une résolution présentant les excuses officielles de la Californie pour sa responsabilité dans ces « incarcérations injustes » et pour avoir échoué à « défendre les libertés et droits civils des Nippo-Américains pendant cette période ».

« Ces excuses sont particulièrement pertinentes au moment où Donald Trump est au pouvoir », a dit Al Muratsuchi, élu démocrate à l’origine de cette résolution. « J’entends sans cesse la communauté nippo-américaine se morfondre de ce qui se passe à nos frontières, où les enfants sont détenus dans des cages et séparés de leurs familles ». « Cela touche une corde sensible chez de nombreux rescapés des camps nippo-américains », poursuit-il. « Ils voient, à bien des égards, l’histoire se répéter ».

Plus de 120.000 Nippo-Américains ont été envoyés dans dix camps d’internement, principalement situés dans l’ouest des Etats-Unis, à la suite d’un décret pris en ce sens par le président Franklin D. Roosevelt le 19 février 1942, deux mois après l’attaque japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor. Le gouvernement fédéral s’est excusé en 1988 pour ces internements forcés, qui ont duré jusqu’en 1945, et accordé des dédommagements aux rescapés.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article