Cérans-Foulletourte. Se souvenir des résistants du réseau Buckmaster

Publié le par Ouest-France

Les résistants sarthois du réseau Hercule-Buckmaster ont leurs noms gravés sur le monument qui leur est dédié, situé sur la route départementale 323. | OUEST-FRANCE

Les résistants sarthois du réseau Hercule-Buckmaster ont leurs noms gravés sur le monument qui leur est dédié, situé sur la route départementale 323. | OUEST-FRANCE

L’association du Cercle généalogique mémoire et patrimoine a réalisé une seconde édition de son fascicule intitulé : Qui étaient-ils, dédié aux résistants du réseau Hercule Buckmaster, à l’occasion de la rédaction d’une page mémoire à l’effigie du résistant sarthois, Jean-Jacques Auduc, décédé en 2017.

À 12 ans, il s’illustrait déjà comme l’un des plus jeunes combattants français en entrant officiellement dans le réseau de résistance en 1943 puis dans le FFI (Forces françaises de l’intérieur) en 1944.

Devenu par la suite pépiniériste-reboiseur, Jean-Jacques Auduc œuvrera toujours en faveur de la mémoire des résistants et des actions menées durant cette difficile période, notamment en intervenant auprès du jeune public que sont les élèves des écoles, collèges et lycées. On l’appelait le petit messager à bicyclette en hommage à son livre paru en 2013.

Le fascicule, vendu 15 € à Mag presse, retrace les actions menées, les médailles et les faits de résistance des personnes engagées dans le réseau résistant français.

Contact : Marie Royer, bénévole. Tél. 02 43 21 21 46.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article