Commémoration de La Chaise

Publié le par La Nouvelle République

La commémoration de la Chaise a rendu hommage à Lucien Lanjou, tué le 18 février 1941. © Photo NR

La commémoration de la Chaise a rendu hommage à Lucien Lanjou, tué le 18 février 1941. © Photo NR

Samedi, à La Chapelle-Blanche-Saint-Martin, s’est tenue la commémoration de La Chaise, organisée par le Souvenir français. En présence de Martine Tartarin, maire de La Chapelle-Blanche-Saint-Martin, les représentants des sections de l’Union nationale des combattants du canton de Ligueil, de Michel Guignaudeau, représentant le président de Loches Sud Touraine et Gérard Dubois, conseiller départemental.

La cérémonie a commencé par quelques mots prononcés par Michaël Guérin, président du Souvenir français, pour rappeler la mémoire de Lucien Lanjou, assassiné le 18 février 1941, victime de la guerre alors qu’il ne combattait pas. Il était simplement sorti dans un champ voisin, après le couvre-feu et a été abattu par des soldats allemands postés tout près. Puis, les gerbes de l’UNC de La Chapelle Blanche-Saint-Martin, de la municipalité et du Département ont été déposées auprès de la stèle et une minute de silence a été observée. L’assemblée a entonné La Marseillaise. Puis, Martine Tartarin s’est exprimée, pour rendre hommage à cet homme, mais aussi à toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale : « Il est l’exemple même de la stupidité et de la cruauté que les populations ont subi pendant toutes ces années d’occupation. » Elle a fini son discours en s’interrogeant. « Que nous enseigne l’histoire et qu’avons-nous retenu d’elle ? »

La cérémonie s’est terminée par un vin d’honneur à la salle des fêtes de La Chapelle Blanche-Saint-Martin.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article