Décès de Patrick Devedjian: Macron salue un "esprit libre", Sarkozy souligne son "panache"

Publié le par L'Express avec AFP

Sous la présidence Sarkozy, Patrick Devedjian a été ministre du Plan de relance, de 2008 à 2010, après la crise financière. 

Nicolas Sarkozy et Patrick Devedjian, le 12 mars 2016.  JOEL SAGET / AFP

Nicolas Sarkozy et Patrick Devedjian, le 12 mars 2016. JOEL SAGET / AFP

Mémoire. Le président Emmanuel Macron a rendu hommage ce dimanche au président du conseil départemental des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian, décédé dans la nuit des suites du Covid-19. L'acien ministre de 75 ans fut "un esprit libre qui voulut toujours penser la droite dans la nuance et la complexité", écrit le chef de l'Etat dans un communiqué. 

"Lui qui, n'oubliant jamais ses origines, avait l'Arménie au coeur, aimait profondément la France, sa culture, son imaginaire, ses services publics : ses derniers mots publics furent pour les personnels soignants qui, jusqu'au bout, l'aidèrent à lutter contre le virus et pour les agents du département des Hauts-de-Seine, mobilisés au service de ses administrés", ajoute-t-il.  

Autre hommage, par l'ancien président Nicolas Sarkozy, qui a salué le "panache" de son ancien ministre, premier responsable politique à mourir du coronavirus, tandis que l'ancien Premier ministre François Fillon a évoqué le souvenir de "30 ans de combats communs". 

"Patrick Devedjian était un homme passionné, entier, sincère, engagé. Il incarnait la politique comme je l'aime, avec des sentiments, des convictions, du panache. Je suis fier de l'avoir eu à mes côtés", a écrit l'ancien chef de l'Etat. "Je veux dire à ses proches ma vive émotion et ma tristesse infinie". 

Proche de Nicolas Sarkozy, il ne fut pourtant pas nommé ministre de la Justice, comme il l'espérait, après l'accession de l'ancien maire de Neuilly à l'Elysée en 2007. En revanche, Patrick Devedjian a été élu en septembre 2007 secrétaire général de l'UMP (devenu LR), doté désormais d'une direction collégiale, une tâche difficile alors que Nicolas Sarkozy garde en coulisses la haute main sur le parti. 

Ministre du Plan de relance de 2008 à 2010

Il a été ministre à deux reprises sous la présidence de Jacques Chirac, à chaque fois sous l'aile de Nicolas Sarkozy : ministre délégué aux Libertés locales en 2002 quand Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur, puis ministre délégué à l'Industrie en 2005 quand son mentor était ministre de l'Economie.  

Sous la présidence Sarkozy, Patrick Devedjian a été ministre du Plan de relance, de 2008 à 2010, après la crise financière, dans le deuxième gouvernement de François Fillon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article