Mort de Pierre Bénichou, ancien dirigeant de « L’Obs » et chroniqueur des « Grosses Têtes »

Publié le par Le Monde

Avant de se faire connaître du grand public aux « Grosses Têtes », sur RTL, le journaliste avait été rédacteur en chef du « Nouvel Obs ». Sa mort n’est pas liée au Covid-19.

Pierre Benichou, le 22 janvier 2008. MARTIN BUREAU / AFP

Pierre Benichou, le 22 janvier 2008. MARTIN BUREAU / AFP

Le journaliste Pierre Bénichou, qui avait occupé de hautes fonctions au sein du Nouvel Obs avant de se faire connaître du grand public en tant que chroniqueur aux « Grosses Têtes », sur RTL, est mort dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 82 ans, a annoncé son fils Antoine à l’Agence France-Presse.

« Il s’est éteint dans son sommeil », à son domicile et son décès n’est pas lié au coronavirus, a précisé Antoine Bénichou.

Connu pour sa gouaille

Né le 1er mars 1938 à Oran, fils d’un professeur de philosophie, Pierre Bénichou était arrivé en France en 1947 et s’était lancé dans le journalisme en autodidacte, à l’âge de 18 ans, après un court passage à la Sorbonne.

C’est en 1968 qu’il entre au Nouvel Observateur, d’abord comme rédacteur en chef adjoint, avant d’être nommé rédacteur en chef dix ans plus tard. Il devient directeur adjoint en 1985, puis directeur délégué de 1996 à 2005, avant de se retirer du journal, où il avait conservé le titre de conseiller spécial.

Il accède à la célébrité dans les années 1990, en devenant chroniqueur des « Grosses Têtes » de RTL. Sa gouaille truculente fait mouche et il devient un intervenant apprécié des auditeurs.

Il rejoint plus tard Laurent Ruquier sur Europe 1, qui l’intègre à sa bande de chroniqueurs dans diverses émissions de télé et de radio. Il était ainsi revenu en 2014 dans les « Grosses Têtes » sur RTL, lorsque Laurent Ruquier en avait repris les commandes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article