Vereinigung der Verfolgten des Naziregimes – Bund der Antifaschistinnen und Antifaschisten (VVN - BdA)

Publié le par Mémoires de Guerre

L’Association des persécutés du régime nazi - Confédération des antifascistes, en allemand Vereinigung der Verfolgten des Naziregimes – Bund der Antifaschistinnen und Antifaschisten (VVN - BdA), est une organisation allemande créée le 25 février 1947 à Berlin. 

Vereinigung der Verfolgten des Naziregimes – Bund der Antifaschistinnen und Antifaschisten (VVN - BdA)

Historique

La VVN regroupe dès son origine diverses associations de résistants et de victimes du régime nazi (1933-1945) qui s'étaient formées juste après la capitulation du régime hitlérien, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Parmi ses cofondateurs se trouvent Philipp Auerbach qui en démissionne en 1948. Durant la Guerre froide, la VVN se retrouva coincée au cœur des luttes idéologiques entre l'Est et l'Ouest. À l'Est, elle fut accusée d'espionnage, à l'Ouest, de servir de tête de pont au KPD (Parti communiste d'Allemagne). En 1953, la VVN est interdite en RDA, remplacée par le Comité de résistance des combattants antifascistes (Komitee der Antifaschistischen Widerstandskämpfer).

Le 23 juin 1960, la VVN parvient à faire rouvrir une instruction contre Klaus Barbie pour les crimes qu'il avait commis en France. Depuis 2002, la VVN a étendu ses actions à l'ensemble du territoire allemand et regroupe, en tant que confédération, les anciens prisonniers et rescapés des camps de concentration et d'extermination, ainsi que les organisations luttant contre les groupuscules néonazis. Elle affirme être la plus grosse organisation antifasciste d'Allemagne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article