Avron Philippe

Publié le par Mémoires de Guerre

Philippe Avron, né le 18 septembre 1928 au Croisic (Loire-Inférieure), et mort le 31 juillet 2010 (à 81 ans), à Paris, est un acteur français. 

Avron Philippe
Avron Philippe

Jeunesse

Né dans une famille de marins, Philippe Avron a vécu son enfance en bourlinguant entre Le Croisic, Concarneau, Le Havre, Bordeaux… et Saint-Malo, où il fut scout.

Éducateur et écrivain pour la jeunesse

Après avoir passé une licence en droit et un certificat de psychologie de l'adolescence, il devient éducateur dans un centre de rééducation pour enfants caractériels. Durant ses loisirs, il se met à l'écriture. Sa période de scoutisme et le terrible incendie en forêt des Landes auquel il avait assisté au cours d'une sortie, lui inspirent un roman, Patrouille ardente. Il écrit aussi Le Coup d'envoi, pour exprimer, dira-t-il, les contacts qu'il avait eus, "au titre de la liberté surveillée, dans les quartiers les plus pouilleux de Bordeaux, avec des adolescents désaxés, des cas sociaux, des bandes…" et La Fringante, un roman inspiré par sa jeunesse passée en bordure de mer. 

Homme de théâtre

Il se tourne aussi vers le théâtre en cherchant « des méthodes psychomotrices nouvelles », pour sa profession d'éducateur. Il entre alors en contact avec Jacques Lecoq, un acteur qui arrive du Piccolo teatro de Milan et veut créer sa propre école de comédiens. Philippe Avron devient son élève ; par la suite il a toujours témoigné pour lui d'une grande admiration et a plus tard enseigné dans son école. Rapidement, le talent de Philippe Avron est repéré et on le voit apparaître dans de plus en plus souvent sur la scène. Découvrant le théâtre à Avignon en assistant à une représentation d'Antigone de Sophocle, montée par Jean Vilar, il rejoint ce dernier et entre 1960 et 1964, joue au TNP dans des pièces de Carlo Goldoni, de Lope de Vega, de Molière "Mon plus beau souvenir de cette époque est celui du Festival d'Avignon où nous jouions Les Rustres, de nuit, en plein air… La fête, l'extraordinaire cortège vénitien, la mise en scène unique de Vilar, la musique de Maurice Jarre, qui a orchestré tant de films à Hollywood…". Philippe Avron poursuit sa carrière théâtrale, dirigé par les plus grands metteurs en scène (André Barsacq, Peter Brook, Benno Besson, Roger Planchon, etc.). Il interprète quelques personnages majeurs du répertoire : Hamlet, Sganarelle puis Don Juan, etc. 

Spectacles comiques, films et téléfilms

À partir de 1960, il travaille aussi avec Claude Evrard avec qui il va écrire nombre de sketches humoristiques. Ce duo, qui a d'abord tourné dans des cabarets parisiens, après avoir débuté en 1960 à la Colombe, le cabaret de Michel Valette, va connaître un grand succès dans les années 1970-1975, avec des passages à Bobino, à l'Olympia, etc., et sur le petit écran (Quentin Durward). En 1980, il entreprend parallèlement une carrière « en solo » avec Pierrot d'Asnières ; carrière qui lui vaudra de nombreuses récompenses, dont, à deux reprises, le Molière du meilleur one man show avec Je suis un saumon, en 1999 et Le Fantôme de Shakespeare, en 2002. Depuis 1980, se sont succédé Avron Big Bang, Dom Juan 2000, La Nuit de l'an 2000 (où il retrouve ses complices Claude Evrard et Marianne Sergent), Ma cour d'honneur, Rire fragile, Mon ami Roger et, en 2010, Montaigne, Shakespeare, mon père et moi.

Il joue non seulement en France, notamment, à plusieurs reprises, à Avignon, tant dans le cadre du festival « in » que dans le « off », mais aussi dans toute l'Europe, aux États-Unis, au Canada, en Afrique. Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur en 2000. Durant le Festival d'Avignon 2010, Philippe Avron doit interrompre les représentations du spectacle Montaigne, Shakespeare, mon père et moi !, prévues jusqu'au 29 juillet, pour être hospitalisé d'urgence à Paris, où il meurt le 31 juillet d'un cancer du foie foudroyant. Il repose à Hardivillers-en-Vexin, dans l'Oise. 

Récompenses

  • 1966 : Prix du Syndicat de la critique : meilleur comédien dans L'Idiot, Théâtre de l'Atelier
  • Molières 1999 : Molière du meilleur one man show ou spectacle de sketches pour Je suis un saumon
  • Molières 2002 : Molière du meilleur one man show ou spectacle de sketches pour Le Fantôme de William Shakespeare

Filmographie

Longs-métrages

  • 1958 : La Belle Équipe, de Jacques Lecoq réalisation Ange Casta
  • 1960 : Cyrano de Bergerac (TV)
  • 1961 : Loin de Rueil (TV) : Le premier voyageur indien
  • 1964 : De l'amour de Jean Aurel : Serge
  • 1965 : Fifi la plume : Fifi
  • 1965 : Le Théâtre de la jeunesse : Sans-souci ou Le Chef-d'œuvre de Vaucanson d'Albert Husson, réalisation Jean-Pierre Decourt : François
  • 1965 : Les Fêtes galantes : Thomas
  • 1966 : Un idiot à Paris de Serge Korber : Flutiaux
  • 1966 : La Chasse au météore d'après le livre éponyme de Jules Verne, réalisé par Roger Iglesis, rôle de Zéphyrin Xirdal.
  • 1969 : Bye bye, Barbara de Michel Deville : Jerôme Thomas
  • 1969 : Vtackovia, siroty a blazni : Andrej
  • 1971 : Quentin Durward de Gilles Grangier : Bertrand
  • 1977 : Pierrot la chanson (série TV) : Pierrot
  • 1981 : La Chanson du mal-aimé
  • 1981 : La Revanche : Alexandre Degueldre
  • 1986 : Paulette, la pauvre petite milliardaire : Le directeur de l'asile

Courts-métrages

1963 : Ève sans trêve de Serge Korber (+ scénario)
1963 : La Rentrée de Serge Korber
1964 : Altitude 8625 de Serge Korber + (scénario)
1967 : Le violon de Crémone de Jacques Kupissonoff (court-métrage) : Récitant (voix uniquement)
1967 : Des terrils et des Turcs de Jean-Michel Barjol (court-métrage) : Récitant (voix uniquement)
1968 : Jadis et naguère de Alain Magrou (court-métrage) : Récitant (voix uniquement)
1968 : Gillray d'Alain Magrou (court-métrage) : Récitant (voix uniquement)

Théâtre

  • 1956 : L'Avare de Molière, mise en scène Jean Vilar, TNP
  • 1960-1964 : Philippe Avron est comédien chez Jean Vilar : « Les Rustres », « L’Alcade de Zalaméa », « L’Avare »… Il écrit des sketches qu’il interprète avec Claude Evrard — élève, comme lui, de Jacques Lecoq — dans différents cabarets de la rive gauche : La Colombe, L’Écluse, La Galerie 55, Milord l'Arsouille, etc. Et il tourne au cinéma dans Fifi la plume d’Albert Lamorisse et dans Les Fêtes galantes de René Clair.
  • 1960: Antigone de Sophocle, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1961 : L'Alcade de Zalamea de Pedro Calderón de la Barca, mise en scène Georges Riquier et Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1961 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Roger Mollien et Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1961 : La Paix d'après Aristophane, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot
  • 1962 : L'Avare de Molière, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot, Festival d'Avignon
  • 1962 : La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1962 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Roger Mollien et Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1963 : Lumières de bohème de Ramón María del Valle-Inclán, mise en scène Georges Wilson, TNP Théâtre de Chaillot
  • 1963 : L'Avare de Molière, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1963 : La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
  • 1966 : L'Idiot d'après Dostoïevski, adaptation et mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1967 : Le Triomphe de la sensibilité de Goethe, mise en scène Jorge Lavelli, Festival d'Avignon
  • 1967 : La Promesse d'Alexei Arbuzov, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1968 : The Tempest de William Shakespeare, mise en scène Peter Brook, RST, Aldwych Theatre, Londres
  • 1970-1975 : Avron-Evrard au Théâtre Gramont, à Avignon, à Bobino, à l’Olympia, à la télévision. Tournée en Europe. Philippe Avron donne des cours chez Jacques Lecoq et monte avec Evrard une équipe de recherche théâtrale.
  • 1970 : Pourquoi t'as fait ça ? de Philippe Avron et Claude Evrard, Théâtre Gramont
  • 1971 : Philippe Avron et Claude Evrard, Festival d'Avignon
  • 1972 : Pourquoi t'as fait ça ? de Philippe Avron et Claude Evrard, Théâtre des Célestins
  • 1972 : Philippe Avron et Claude Evrard, Festival d'Avignon
  • 1972 : Tu connais la musique ? de Robert Abirached, mise en scène Dominique Houdart, Dijon
  • 1973 : Tu connais la musique ? de Robert Abirached, mise en scène Dominique Houdart, Théâtre de Nice, Comédie de Saint-Étienne, Théâtre national de l'Odéon
  • 1973 : Philippe Avron et Claude Evrard invitent… Marc Ogeret, Festival d'Avignon
  • 1973 : Les Oublieux, Monoquinte… Plus X de Robert Abirached et Serge Ganzl, Festival d'Avignon
  • 1975 : Androclès et le Lion de George Bernard Shaw, mise en scène Guy Rétoré, Théâtre de l'Est Parisien
  • 1975 : Avron-Evrard, Festival d'Avignon
  • 1977 : La Tragique Histoire d'Hamlet, prince de Danemark de William Shakespeare, mise en scène Benno Besson, Festival d’Avignon, T.E.P.
  • 1978 : Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht, mise en scène Benno Besson, Festival d’Avignon
  • 1979 : Pierrot d'Asnières de Philippe Avron, Festival d’Avignon
  • 1980 : Dom Juan de Molière, mise en scène Roger Planchon, TNP Villeurbanne, Théâtre national de l'Odéon
  • 1980 : « Pierrot d’Asnières », one man show. Festival d’Avignon, Théâtre Montparnasse. Tournée en Europe.
  • 1981 : Pierrot d'Asnières de Philippe Avron, Petit Montparnasse
  • 1983-1987 : « Avron Big Bang », one man show. Festival d’Avignon, La Parcheminerie à Rennes, Palais des Glaces. Tournées en France, Belgique, Suisse, New York, Washington, Houston, Afrique de l’Est… spectacle tourné par FR3. Prix des journalistes universitaires.
  • 1983 : Avron Big Bang, Festival d’Avignon
  • 1986 : Le Dragon d'Evguéni Schwartz, mise en scène Benno Besson, Théâtre de la Ville
  • 1987 : Dom Juan de Molière. Rôle de Dom Juan, mise en scène Benno Besson. Comédie de Genève, Maison des Arts de Créteil.
  • 1988 : Dom Juan 2000, one man show. Créé à l’Atelier à St-Anne à Bruxelles. Tournées en France, en Europe, Afrique de l’Est.
  • 1988 : Dom Juan 2000 de Philippe Avron, mise en scène Ophélia Avron, Festival d’Avignon
  • 1989 : Dom Juan 2000 de Philippe Avron, mise en scène Ophélia Avron, Festival de Gordes
  • 1991-1992 : La Nuit de l'an 2000. Texte de Philippe Avron avec Claude Evrard et Marianne Sergent. Centre national de création d'Orléans, tournée en France, T.E.P.
  • 1993 : Avron-Evrard en liberté. Festival d’Avignon.
  • 1994 : Ma cour d’honneur, Maison Jean Vilar. Festival d’Avignon.
  • 1996 : Ma Cour d’honneur, Espace Acteur. Paris.
  • 1996 : Ma Cour d’honneur - 50e anniversaire du Festival d’Avignon - à l’hôtel de Rochegude. Prix spécial théâtre de la S.A.C.D.
  • 1997 : Ma Cour d’honneur. Tournées en France, Belgique, Canada (Ottawa).
  • 1998 : Je suis un saumon, Texte et jeu de Philippe Avron. Tournées en France, Belgique (Bruxelles), Festival d’Avignon.
  • 1999, janvier-juin : Je suis un saumon. Texte et jeu de Philippe Avron, Théâtre Rive-Gauche. Molière 1999 du meilleur one man show.
  • 1999, octobre : tournées aux États-Unis (New-York), au Canada (Montréal) et en Belgique.t
  • 2000 : tournées en France.
  • 2001, avril-mai : Montréal et Québec.
  • 2002, janvier-juin : Théâtre Le Ranelagh Le Fantôme de Shakespeare. Molière 2002 du meilleur One Man Show. Automne : tournées en France
  • 2003 : Tournées en France. Automne : Le Fantôme de Shakespeare, en tournée à Montréal et Québec.
  • 2004 janvier : Rire fragile. Texte et jeu de Philippe Avron, création au Théâtre de la Vie à Bruxelles. Janvier à juin : tournées Le Fantôme de Shakespeare. Juillet : Rire fragile. Avignon, Théâtre du Chêne Noir. Du 15 septembre au 2 janvier 2005 : au Théâtre du Ranelagh. Du 21 décembre au 2 janvier 2005 : La Trilogie Je suis un saumon, Le Fantôme de Shakespeare, Rire Fragile.
  • 2005, janvier à juin : tournées Le Fantôme de Shakespeare et la Trilogie. Automne : tournées La trilogie.
  • 2008 : Mon ami Roger. Texte et jeu de Philippe Avron, mise en scène Ophélia Avron. Avril : La Trilogie à Montréal et Québec.
  • 2010 : Montaigne, Shakespeare, Mon père et moi, Théâtre des Halles Avignon

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article