Maldoror Sarah

Publié le par Mémoires de Guerre

Sarah Maldoror est une cinéaste et réalisatrice française, née le 19 juillet 1929 à Condom (Gers) et morte le 13 avril 2020 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Son cinéma est poétique, politique et engagé. Bien que d'origine antillaise et française, elle est considérée comme une figure de proue du cinéma africain2 et la première réalisatrice du continent.

Maldoror Sarah
Maldoror Sarah

Carrière

Née d'un père guadeloupéen de Marie-Galante et d'une mère gersoise, elle choisit le nom d’artiste « Maldoror » en hommage au poète surréaliste Lautréamont. Elle crée en 1958 la première troupe noire à Paris, « Les Griots », aux côtés de Toto Bissainthe, Timoti Bassori et Samb Abambacar. L'un de leur objectif est de partager et faire connaître les textes des auteurs noirs, et d'offrir de grands rôles aux comédiens d'origine africaine. Sarah Maldoror part pour Moscou étudier le cinéma au VGIK. Elle y rencontre le cinéaste sénégalais Ousmane Sembène. Compagne de Mário Pinto de Andrade, poète et homme politique angolais, elle participe avec lui aux luttes de libération africaine. Ils donnent naissance à deux filles, Annouchka de Andrade et Henda Ducados.

Mario de Andrade a été le fondateur et premier président du MPLA (Mouvement pour la libération de l'Angola). Alors qu'il était secrétaire d'Alioune Diop, fondateur de Présence africaine, il organisa le premier congrès des écrivains et artistes noirs à Paris (Sorbonne, 1958) et devint un ami proche des poètes Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Frantz Fanon ou Richard Wright. Il collabora à plusieurs scénarios de Sarah Maldoror dont Monangambee et Sambizanga. Sarah Maldoror a réalisé plus de quarante films qui sont des courts et longs-métrages, des films de fiction et des documentaires. Son regard s'est notamment porté sur les poètes Aimé Césaire (cinq films), René Depestre ou Louis Aragon, ainsi que les artistes peintres Ana Mercedes Hoyos, Joan Miró ou Vlady.

Décès

Elle meurt en avril 2020 des suites de la Covid-19. 

Filmographie

Par Sarah Maldoror

  • 1969 Algérie, Monangambée (30 min - fiction)
    • Premier prix du festival de Tours
    • Prix du meilleur réalisateur, Journées cinématographiques de Carthage
    • Premier prix du Festival du film britannique de Dinard
  • 1970 Guinée-Bissau, Des fusils pour Banta (90 min - fiction)
  • 1972 Brazzaville (Congo), Sambizanga (102 min - fiction)
    • Prix de l’Office Catholique de Ouagadougou
    • Tanit d'or des Journées cinématographiques de Carthage
  • 1973 Paris, Saint-Denis sur Avenir (45 min - documentaire)
  • 1974 Paris, Et les chiens se taisaient (13 min - documentaire.)
  • 1977 Martinique, Aimé Césaire - un homme une terre (52 min – documentaire)
  • 1979 Fogo, île de feu (23 min - documentaire)
  • 1979 Cap-Vert, Un carnaval dans le Sahel (23 min - documentaire)
  • 1980 Carnaval en Guinée-Bissau (13 min - documentaire)
  • 1980 Miró - peintre (5 min - documentaire)
  • 1980 Le cimetière du Père-Lachaise (5 min - documentaire)
  • 1980 Paris, La Basilique Saint-Denis (5 min - documentaire)
  • 1981 Paris, Un dessert pour Constance (52 min - fiction diffusée sur France 2) d’après une nouvelle de Daniel Boulanger avec : Cheik Doukouré, Sidiki Bakaba, Jean Bouise
  • 1982 Paris, L’Hôpital de Leningrad (52 min - fiction diffusée sur France 2) d’après une nouvelle de Victor Serge avec : Roger Blin, Anne Wiazemsky, Rudiger Vogler
  • 1983 Un Sénégalais en Normandie (10 min - documentaire)
  • 1983 Paris, La littérature tunisienne de la Bibliothèque Nationale (5 min)
  • 1984 René Depestre - poète (5 min - documentaire)
  • 1984 Toto Bissainthe - chanteuse (5 min - documentaire)
  • 1984 Robert Lapoujade - peintre (5 min - documentaire)
  • 1984 Alberto Carlisky - sculpteur (5 min - documentaire)
  • 1984 Le racisme au quotidien (5 min - documentaire)
  • 1984 Paris, Robert Doisneau - Photographe (5 min - documentaire - exposition au musée d’art et d’histoire de Saint-Denis)
  • 1985 Paris et Alger, Le passager du Tassili (90 min - fiction diffusée sur France 2) d’après le roman d’Akli Tadjer avec : Anne Caudry, Lounès Tazaïrf, Smaïn
  • 1986 Miami, Martinique, Aimé Césaire - le masque des mots (52 min – documentaire)
  • 1987 Louis Aragon - un masque à Paris (13 min - documentaire)
  • 1987 Paris, Emanuel Ungaro - couturier (5 min - documentaire)
  • 1989 Mexique, Vlady - Peintre (23 min - documentaire)
    • Label de la qualité décerné par le C.N.C., 1989
  • 1995 Guyane, Léon Gontran Damas (23 min - documentaire)
    • Prix de l’originalité - Québec, 1996
    • Prix Daniel de Saint Jorre - 1996
    • Prix du jury et Prix de la critique - Festival du Caire, 1996
    • Premier prix du Festival de Milan, 1995
  • 1997 Paris, L’enfant cinéma (23 min - fiction)
  • 1998 Ile de La Réunion, Alain Séraphine - La tribu du bois de l’é (18 min - documentaire)
  • 2001 Paris et Milan, Scala Milan A.C (26 min fiction)
  • 2003 Haïti – Martinique, La route de l’esclave (27 min – documentaire)
  • 2005 Paris, Les oiseaux mains (30 s – clip, animation)
  • 2008 Eia pour Césaire
  • 2009 Ana Mercedez Hoyos - peintre Colombie

Par d'autres réalisateurs

  • Sarah Maldoror ou la nostalgie de l'utopie, d'Anne-Laure Folly, 1998.

Publié dans Réalisateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article