Margit Otto-Crepin, vice-championne olympique de Séoul, s’est éteinte

Publié le par Eurosport par Grand Prix

Vice-championne Olympique à Séoul en 1988 avec son fidèle Corlandus, Margit Otto-Crepin, légende du dressage français est décédé d’une grave maladie ce 19 avril dans la matinée dans sa maison de Hambourg en Allemagne à l’âge de 75 ans.

Margit Otto-Crepin, vice-championne olympique de Séoul, s’est éteinte  Crédits Eurosport

Margit Otto-Crepin, vice-championne olympique de Séoul, s’est éteinte Crédits Eurosport

Légende du dressage tricolore, elle fut sacrée championne de France en 1980 et 1981 aux commandes de Caprici avec lequel elle participa également aux championnats d’Europe de Laxenburg puis aux Championnats du monde de Lausanne l’année suivante et aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Si elle affichait déjà un beau palmarès, la carrière de l’amazone a véritablement décollé avec Corlandus, un bai d’1,80m qui lui a été vendu juste avant Noël en 1983. Ensemble, ils décrochèrent une médaille d’or aux championnats d’Europe de Goodwood en 1987, l’argent aux Jeux olympiques de Séoul en 1988, l’argent aux Championnats d’Europe de Mondorf les Bains en 1989, ainsi que la victoire de la finale de la Coupe du monde de Göteborg en 1989. Ils ont également remporté les championnats de France en 1988 et 1989, ce qui porte à quatre son total titres nationaux.

L’incroyable duo s’est classé quatrième aux Jeux équestres mondiaux de 1990 à Stockholm, et a obtenu le bronze aux Championnats d’Europe de 1991 à Donaueschingen. Leurs plus grands rivaux à l’époque étaient Nicole Uphoff et Rembrandt.  Aux Jeux olympiques de 1992 à Barcelone, Corlandus n’a malheureusement pas passer l’inspection vétérinaire et n’a pas pu participer aux compétitions.

Sa carrière se poursuit avec Lucky Lord, un hongre appartenant à la famille Forst. Le couple remporte notamment le bronze par équipes aux Championnats d’Europe de 1995 à Mondorf-Les-Bains, avant de décrocher l’année suivante une deuxième place lors de la finale de la Coupe du monde de 1996. La même année, Margit Otto-Crépin termine avec ce gris au pied du podium par équipes des Jeux olympiques d’Atlanta. En 1997, ils se classent dixième des Championnats d’Europe de 1997 à Verden puis quatorzième aux Jeux équestres mondiaux de 1998 à Rome.

En 2001 à Verden, la dresseuse participe à ses derniers championnats d’Europe aux commandes de Tornado 166 lors desquels elle prend les trente deuxièmes places.

Au terme de sa carrière de compétitrice, Margit Otto-Crépin remplit le rôle d’entraîneur de l’équipe de France avant de céder sa place à Alain Francqueville. A partir de 1998, elle fut présidente du Riders Club jusqu’à sa démission en 2010.

Les chevaux ont continué de rythmer se vie de jusqu’à la toute fin. Elle assistait régulièrement à des compétitions de dressage dont le mythique CHIO d’Aix-la-Chapelle.

Ses protégés resteront sous la garde de sa palefrenière Nathalie Kock, qui travaille pour elle depuis 38 ans.

En raison du COVID-19, ni la date, ni le lieu des funérailles ne sont connus à ce jour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article