Pujaudran. L’histoire poignante des enfants juifs réfugiés

Publié le par La Dépêche

Gisèle Polya Somogyi,avec Aurélio Martinez et René Perin./DDM

Gisèle Polya Somogyi,avec Aurélio Martinez et René Perin./DDM

L’association "Chemins de Saint-Jacques sentiers de Pujaudran" a rencontré Gisèle Polya-Somogyi pour un échange sur les familles juives vivant à Pujaudran de 1940 à 1944. Gisèle Polya-Somogyi, responsable d’Amnesty International du Gers, a écrit un livre "Enfants déportés, enfants sauvés - Les petits réfugiés juifs du Gers".

En juin 1940, des familles juives se réfugient dans le Gers. En août 1942, un quota de juifs étrangers est exigé par les Allemands : arrestations, déportations, extermination. Par suite de la découverte par hasard du journal de Pierre Feigl, jeune garçon traqué, Gisèle Polya-Somogyi a mené des recherches minutieuses sur ces faits méconnus des Gersois. Elle en parle avec passion. Impossible de rester insensible. Notre village a accueilli de nombreuses familles qui sont parties ensuite à travers le monde, Amérique, Israël etc. Le souvenir de ces foyers est encore vivant chez les anciens. Aussi, une conférence-débat aura lieu le vendredi 12 juin à 20h30 avec Gisèle Polya-Somogyi sur le thème "Les petits réfugiés de Pujaudran et du Gers". Elle souhaite retrouver l’histoire d’autres enfants qui figuraient sur les listes de la gendarmerie.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article