Spolié, resitué puis mis aux enchères : la folle histoire d'un tableau de Picasso !

Publié le par Arts in the City par Maxime Grandgeorge

Le tableau de Picasso Tête de femme, que la National Gallery of Art de Washington a restitué la semaine dernière aux héritiers de son ancien propriétaire, banquier juif allemand spolié pendant la Seconde Guerre mondiale, va être mis en vente pour 10 millions de dollars.

National Gallery of Art de Washington Wikimedia Commons

National Gallery of Art de Washington Wikimedia Commons

Les responsables de la National Gallery of Art de Washington ont dû tomber de haut en apprenant la nouvelle. Tête de femme, tableau peint par Picasso en 1903 dont le musée a dû se séparer la semaine dernière, va être mis aux enchères à partir de 10 millions de dollars, soit un peu plus de 9 millions d’euros, révèle le Wall Street Journal.

Afin d’éviter des poursuites judiciaires, le célèbre musée américain a préféré restituer le tableau aux héritiers de Paul von Mendelssohn-Bartholdy, son ancien propriétaire, banquier juif allemand spolié par les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. À peine le tableau restitué, les ayant-droits ont décidé de le mettre en vente via le célèbre marchant d’art Larry Gagosian.

Peint en 1903, le tableau, typique de la période bleue du peintre espagnol, représente le visage concentré ou apaisé d’une femme qui ferme les yeux. Ce portrait, dont les teintes bleutées nous plongent dans une mystérieuse rêverie, témoigne de la grande délicatesse de Picasso qui, à la même période, pouvait également verser dans des ambiances plus morbides.

Le prix de départ de l’œuvre, 10 millions de dollars, pourrait bien s’envoler très haut. Vendu aux enchères en mai 2015, le tableau de Picasso Les Femmes d'Alger (version O), estimé à 140 millions, avait été adjugé pour la coquette somme 179 millions de dollars. Cette Tête de femme fera-t-elle mieux ?

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article