Timochenkob Semion

Publié le par Mémoires de Guerre

Semion Konstantinovitch Timochenko (18 février 1895 – 31 mars 1970) est un militaire soviétique. Il fut maréchal de l'Union soviétique. 

Timochenkob Semion

Carrière

Semion Timochenko naquit à Fourmanka, près d'Odessa, dans le gouvernement de Bessarabie (actuellement dans le Sud de l'Ukraine). D'origine modeste (son père était paysan), il fut recruté dans l'armée impériale russe, en 1915, et servit comme cavalier sur le front pendant la Première Guerre mondiale. Lorsqu'éclata la Révolution russe en 1917, il se rangea du côté des révolutionnaires, rejoignant l'Armée rouge, en 1918, et le PCUS, en 1919. Pendant la guerre civile, Timochenko se battit sur de nombreux fronts. Sa plus grande victoire eut lieu à Tsaritsyne (renommée plus tard Stalingrad), où il rencontra Joseph Staline et sympathisa avec lui. La prise de contrôle du Parti communiste par Staline, à partir de la fin de l'année 1927, allait lui assurer une promotion rapide. En 1927 – 1928, Timochenko servit sous les ordres du maréchal Semion Boudienny dans la 1re division de cavalerie.

Il commanda les troupes soviétiques pendant la guerre d'Hiver contre la Finlande (1939 – 1940). Il fut récompensé de sa victoire par le grade de maréchal de l'Union soviétique et succéda à Kliment Vorochilov comme commissaire du peuple à la Défense, en mai 1940. Il accepte sans enthousiasme, même s'il a la confiance de Staline. Il va alors tenter de dynamiser l'organisme malade qu'est l'Armée Rouge. Nommé chef du front de l'Ouest au début de juillet 1941, il fut le responsable de la contre-offensive soviétique victorieuse de Smolensk. Il retarda ainsi l'offensive allemande sur Moscou. Il s'échappa en septembre 1941 du piège mortel de Kiev, remplaça en novembre le maréchal Boudienny au commandement du front du Sud et reprit Rostov-sur-le-Don.

En 1942, il dirigea le front sud-ouest, où il connut un cuisant revers lors de la deuxième bataille de Kharkov en tentant de s'emparer de la ville par une attaque en tenaille ; le front ne se stabilisa qu'à Stalingrad et le maréchal ne joua plus qu'un rôle mineur dans l'armée à la suite de cet échec. Timochenko commanda dans le Caucase (1943) et en Bessarabie (1944). Il fut responsable de la région militaire de l’Oural (1945 – 1949), puis de Biélorussie (1949 – 1960). Entre 1949 et 1960, Timochenko était un membre du Comité central et du Politburo du Parti communiste de la Biélorussie. En 1952, il est devenu un membre suppléant du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique. Après sa retraite en 1960, Timochenko a présidé le comité d'État des anciens combattants. 

Décorations

Empire Russe

  • Cross of St. George, 2nd, 3rd and 4th class

Union Soviètique

  • Hero of the Soviet Union (21 March 1940, 18 February 1965)
  • Order of Victory (№ 11 - 06/04/1945)
  • Five Orders of Lenin (22 February 1938, 21 March 1940, 21 February 1945, 18 February 1965, 18 February 1970)
  • Order of the October Revolution (22 February 1968)
  • Order of the Red Banner, five times (25 July 1920, 11 May 1921, 22 February 1930, 3 November 1944, 6 November 1947)
  • Order of Suvorov, 1st class, three times (9 October 1943, 12 September 1944, 27 April 1945)
  • Medal "For the Defence of Stalingrad"
  • Medal "For the Defence of Leningrad"
  • "For the Defence of Kiev"
  • Medal "For the Defence of the Caucasus"
  • Medal "For the Defence of Moscow"
  • Medal "For the Capture of Budapest"
  • Medal "For the Capture of Vienna"
  • Medal "For the Liberation of Belgrade"
  • Medal "For the Victory over Japan"
  • Medal "For the Victory over Germany in the Great Patriotic War 1941–1945"
  • Jubilee Medal "Twenty Years of Victory in the Great Patriotic War 1941-1945"
  • Jubilee Medal "XX Years of the Workers' and Peasants' Red Army"
  • Jubilee Medal "30 Years of the Soviet Army and Navy"
  • Jubilee Medal "40 Years of the Armed Forces of the USSR"
  • Jubilee Medal "50 Years of the Armed Forces of the USSR"
  • Medal "In Commemoration of the 250th Anniversary of Leningrad"
  • Medal "In Commemoration of the 800th Anniversary of Moscow"
  • Honorary weapon – sword inscribed with golden national emblem of the Soviet Union (22 February 1968)
    • Honorary revolutionary weapon - a sword with a nominal Order of the Red Banner (28 November 1920)

Etrangères

  • Order of the Tudor Vladimirescu, 1st class (Romania)
  • Military Order of the White Lion "For Victory" (Czechoslovakia)
  • Golden Order of the Partisan Star (Yugoslavia)
  • Medal "30 Years of Victory in the Khalkhin-Gol" (Mongolia) 

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article