8-mai : les commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale version Covid-19

Publié le par Actu avec AFP

Les 75 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale seront célébrés, vendredi 8 mai 2020, en pleine crise sanitaire du Covid-19. 

Installation des drapeaux au mémorial à Whitehall à Londres, le 7 mai 2020 pour préparer la commémoration de la fin de la Seconde guerre mondiale , le 8 mai 2020. (AFP/DANIEL LEAL-OLIVAS)

Installation des drapeaux au mémorial à Whitehall à Londres, le 7 mai 2020 pour préparer la commémoration de la fin de la Seconde guerre mondiale , le 8 mai 2020. (AFP/DANIEL LEAL-OLIVAS)

La pandémie du coronavirus contraint à célébrer les 75 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale en plein confinement vendredi 8 mai 2020.

Un 8-Mai, qui ne ressemblera à nul autre depuis la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945.

Tour d’horizon de cette journée particulière.

Des Etats-Unis à l’Europe

Aux Etats-Unis, le ministère de la Défense organise un « Jour de la Victoire en Europe » virtuel, avec une émission en direct diffusée sur son site et les réseaux sociaux.

Le ministre américain de la Défense, Mark Esper assure :

    Bien que nous soyons confrontés à des défis importants avec le Covid-19, notre engagement à nous souvenir de la bravoure et des sacrifices de nos anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale ne changera pas.

La reine Elisabeth II s’adressera vendredi soir aux Britanniques, pour la deuxième fois depuis le début de la pandémie de Covid-19. A la place des fêtes de rue et processions de vétérans, annulées, le gouvernement a enjoint la population à festoyer à domicile, en lui proposant des idées de jeux ou de recettes de cuisine.

A Paris, Emmanuel Macron doit présider une cérémonie dans un format très restreint sur les Champs-Elysées, en présence des principaux responsables politiques et militaires mais sans public.

Le président français devait initialement se rendre à Moscou. C’est là que l’incidence de l’épidémie sur les festivités sera la plus criante: cette année, pas de grand défilé militaire sur la place Rouge. Seule la partie aérienne des célébrations a été maintenue, et elle se tiendra samedi, le « jour de la Victoire » y étant fêté le 9 mai.

En Allemagne, une grande cérémonie officielle a dû être annulée. C’était la deuxième, pour le 8-Mai, qui devait se tenir depuis la fin de la guerre, après 1995.

Des hélicoptères russes se dirigent vers Novossibirsk, le 7 mai 2020 pour une répétition des cérémonies de la victoire de la Seconde guerre mondiale. (AFP/Rostislav NETISOV)

Des hélicoptères russes se dirigent vers Novossibirsk, le 7 mai 2020 pour une répétition des cérémonies de la victoire de la Seconde guerre mondiale. (AFP/Rostislav NETISOV)

Grand Déconfinement

Ce lundi 11 mai s’apparente comme le jour du Grand Déconfinement en Europe, même s’il sera disparate et progressif, entre assouplissements et réouvertures limitées: il concernera la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, la Belgique, la République tchèque, la Grèce et l’Ukraine.

En France, où près de 26 000 personnes ont péri du Covid-19, la liberté de circulation sera rétablie mais assortie de restrictions pour les départements « rouges », où la circulation du virus est plus active, avec une plus grande pression sur le système hospitalier.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson, lui même rescapé de la maladie, a appelé les Britanniques à la patience, à trois jours d’une allocution dans laquelle il doit annoncer un assouplissement « très limité » de certaines restrictions.

Dans la cour de récréation de l’école Petri de Dortmund, en Allemagne, le 7 mai 2020, pour la reprise des cours après plusieurs semaines de fermeture. (AFP/Ina FASSBENDER)

Dans la cour de récréation de l’école Petri de Dortmund, en Allemagne, le 7 mai 2020, pour la reprise des cours après plusieurs semaines de fermeture. (AFP/Ina FASSBENDER)

La Belgique, pays le plus endeuillé au monde par rapport à sa population, rouvrira lundi des commerces non essentiels. A l’inverse, la ville de Moscou a annoncé jeudi le port obligatoire du masque dans les transports, et une prolongation de son confinement jusqu’au 31 mai, alors que la Russie, longtemps épargnée, connaît une forte hausse du nombre de cas détectés.

Dès mercredi, l’Allemagne, forte de chiffres d’infection « très satisfaisants » selon sa chancelière Angela Merkel, avait décidé de lever la quasi-totalité des restrictions imposées depuis la mi-mars.

Hors d’Europe, la Californie, premier Etat américain à avoir décrété le confinement pour endiguer le coronavirus, va commencer à assouplir certaines mesures vendredi.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article