Aubervilliers : la ville porte plainte après la profanation de la tombe de l'ancien maire Jack Ralite

Publié le par France Bleu par Hajera Mohammad, France Bleu Paris

La tombe de Jack Ralite, ancien maire communiste d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et ancien ministre, a été profanée, la semaine dernière. La ville condamne cet acte et dépose plainte contre X.

Jack Ralite, ancien maire PCF d'Aubervilliers et ancien ministre Maxppp - Maxppp

Jack Ralite, ancien maire PCF d'Aubervilliers et ancien ministre Maxppp - Maxppp

À Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, c'est la consternation et la condamnation depuis la la découverte, vendredi 15 mai 2020, de la tombe profanée de l'ancien maire de la ville, Jack Ralite

Plainte contre X

C'est la famille de Jack Ralite qui a découvert la stèle de la pierre tombale renversée au cimetière d'Aubervilliers. L'actuelle maire, Meriem Derkaoui (PCF) a condamné dans un tweet cet acte. "En s'en prenant à la mémoire de Jack Ralite, c'est Aubervilliers qui est attaquée", a écrit l'élue qui a demandé aux services de la ville de remettre en état la tombe. La ville a porté plainte contre X.

Jack Ralite, ancien maire et ancien ministre

Jack Ralite, a été une figure du parti communiste. Ancien maire d'Aubervilliers pendant près de 20 ans, de 1984 à 2003, il fut aussi sénateur, député et ministre de la Santé puis de l'Emploi sous François Mitterrand. Il est décédé en novembre 2017 à l'âge de 89 ans.

L'annonce de la profanation de sa tombe a suscité une vive émotion parmi plusieurs figures politiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article