Gassman Vittorio

Publié le par Mémoires de Guerre

Vittorio Gassman est un acteur de cinéma et de théâtre, metteur en scène italien, né à Gênes le 1er septembre 1922 et mort à Rome le 29 juin 2000. Il est considéré comme l'un des plus grands acteurs du théâtre et du cinéma italiens, connu pour son professionnalisme, sa polyvalence et sa présence. Sa carrière comportant à la fois des productions importantes et des douzaines de comédies légères l'a rendu extrêmement populaire. Il fait partie, au même titre que Nino Manfredi, Marcello Mastroianni, Alberto Sordi, Ugo Tognazzi et Monica Vitti, des monstres sacrés de la comédie à l'italienne telle qu'elle se cristallise à compter du Pigeon. 

Gassman Vittorio
Gassman Vittorio

Carrière

Vittorio Gassman, né Vittorio Gassmann, nait à Gênes d'un père allemand, Heinrich Gassmann (un ingenieur originaire de Karlsruhe) et d'une mère italienne de confession juive, Luisa Ambroon, originaire de Pise. Il passe son adolescence à Rome. Là, outre sa passion pour le sport, il révèle des dons précoces pour l'écriture. En sortant du lycée, en 1941, il s'inscrit à l'université de Rome mais, sous l'impulsion de sa mère, il suit également les cours de l'Académie nationale d'art dramatique que dirige Silvio D'Amico. Repéré pour ses qualités, Vittorio Gassman se tourne vers le théâtre en 1943.

Acteur brillant, Gassman attire aussi l'attention des producteurs. En 1946, il fait ses débuts au cinéma à 24 ans dans Daniele Cortis de Mario Soldati. La grande majorité des films dans lesquels il joue entre 1946 et 1958 sont des films de genre, mélodrames, films d'aventures ou adaptations littéraires. Gassman, attribuant peu de valeur artistique au cinéma, joue dans des films ayant peu d'intérêt artistique à l'exception de Daniele Cortis, Le Chevalier mystérieux de Riccardo Freda et de Riz amer de Giuseppe De Santis en 1948. Les grands rôles sont tardifs, si l'on excepte Riz amer. Son contrat hollywoodien n'a aucun retentissement, quoique ses prestations soient souvent magistrales, dans Guerre et paix notamment.

Sa carrière théâtrale, à laquelle il se consacre prioritairement, moins connue en France que sa carrière cinématographique, connaît un grand succès en Italie. En 1948-1949, il joue dans la compagnie dirigée par Luchino Visconti et les rôles qu'il interprète sous sa direction, notamment Un tramway nommé Désir, lui valent de véritables triomphes. En 1950, il est nommé premier acteur et chef de troupe du Théâtre National dirigé par Guido Salvini. Il fait alors ses débuts de metteur en scène avec Peer Gynt de Henryk Ibsen. En 1952, il fonde le Teatro d'Arte italiano qu'il dirige en compagnie de Luigi Squarzina. Il y met en scène et interprète un mémorable Hamlet de William Shakespeare. 

En 1955, il monte Kean d'Alexandre Dumas dans la version revue par Jean-Paul Sartre, puis en 1957, Othello ou le Maure de Venise de Shakespeare. Parallèlement, il continue à travailler pour le cinéma, sans grande conviction. Mais en 1958, le succès du Pigeon de Mario Monicelli révèle son véritable talent d'acteur comique insoupçonné jusque-là. En 1961, il crée sa compagnie théâtrale Le Théâtre populaire Italien. Dans les années 1980 il crée la Bottega Teatrale di Firenze au Théâtre Goldoni de Florence. 

Vie privée

En novembre 1943, il épouse la comédienne Nora Ricci, leur fille Paola Gassman nait en 1945, et deviendra également comédienne. En avril 1952, il épouse la comédienne américaine Shelley Winters dont il a une fille, Vittoria Gassman, née le 14 février 1953. Juliette Mayniel, sa troisième épouse, donne naissance à son fils Alessandro Gassmann, le 24 février 1965. Jacopo Gassman, né le 26 juin 1980, est le fils de sa quatrième épouse, la comédienne Diletta D'Andrea. Les dernières années de sa vie, souvent dépressif, il souffre de troubles bipolaires. Il meurt, le 29 juin 2000, des suites d'une crise cardiaque. 

Récompenses

  • Lion d'or à la Mostra de Venise. En 1996, Le Lion d'or pour sa carrière (Leone d'Oro alla carriera).

Festivals

  • 1971 : Prix du meilleur acteur au 19e Festival de San Sebastián pour Brancaleone s'en va-t'aux croisades
  • 1975 : Prix d'interprétation masculine au 28e Festival de Cannes pour Parfum de femme

David di Donatello du meilleur acteur

  • En 1960 pour La Grande Guerre
  • En 1962 pour Le Fanfaron
  • En 1965 pour Cent millions ont disparu
  • En 1967 pour L'Homme à la Ferrari
  • En 1975 pour Parfum de femme
  • En 1979 pour Cher papa
  • En 1987 pour La Famille

Ruban d'argent du meilleur acteur

  • En 1959 pour Le Pigeon
  • En 1963 pour Le Fanfaron
  • En 1975 pour Parfum de femme
  • En 1990 pour Lo zio indegno

Ruban d'argent du meilleur acteur dans un second rôle

  • En 1999 pour Le Dîner

Distinction

  • Chevalier grand-croix de l'Ordre du Mérite de la République italienne (1994)
Gassman Vittorio

Filmographie

  • 1946 : Danièle Cortis  de Mario Soldati
  • 1946 : La Fille maudite  (Preludio d'amore) de Giovanni Paolucci
  • 1947 : Les Aventures de Pinocchio  (Le avventure di Pinocchio) de Giannetto Guardone
  • 1947 : La Fille du capitaine  (La figlia del capitano) de Mario Camerini
  • 1948 : Le Juif errant (L'ebreo errante) de Goffredo Alessandrini
  • 1948 : Le Chevalier mystérieux (Il cavaliere misterioso) de Riccardo Freda
  • 1948 : Riz amer (Riso amaro) de Giuseppe De Santis
  • 1949 : Le Loup de la sila  (Il lupo della Sila) de Duilio Coletti
  • 1949 : Une voix dans ton cœur  (Una voce nel tuo cuore) de Alberto D'Aversa 
  • 1949 : L'Épervier du Nil (Lo sparviero del Nilo) de Giacomo Gentilomo
  • 1949 : J'étais une pécheresse (Ho sognato il paradiso) de Giorgio Pàstina
  • 1949 : Giuliano, bandit sicilien  (I fuorilegge) de Aldo Vergano
  • 1950 : Le Prince pirate (Il Leone di Amalfi) de Pietro Francisci
  • 1951 : Anna de Alberto Lattuada
  • 1951 : L'Héritier de Zorro (Il sogno di Zorro) de Mario Soldati
  • 1951 : Trahison (Il Tradimento) de Riccardo Freda
  • 1952 : La Traite des blanches (La tratta delle bianche) de Luigi Comencini
  • 1952 : La Couronne noire (La corona negra) de Luis Saslavsky
  • 1953 : Le Mystère des Bayous (Cry of the hunted) de Joseph H. Lewis
  • 1953 : Les Frontières de la vie (The glass wall) de Maxwell Shane 
  • 1953 : Sombrero de John Farrow
  • 1954 : Rhapsodie (Rhapsody) de Charles Vidor
  • 1954 : Mambo de Robert Rossen
  • 1954 : Scandale à Milan (Difendo il mio amore) de Giulio Macchi
  • 1955 : La Belle des belles (La donna più bella del mondo) de Robert Ziegler Leonard
  • 1956 : Kean de Vittorio Gassman et Francesco Rosi
  • 1956 : Le Chevalier de la violence (Giovanni dalle Bande Nere) de Sergio Grieco
  • 1956 : Guerre et paix (War and Peace) de King Vidor
  • 1958 : La Tempête (La Tempesta), d'Alberto Lattuada
  • 1958 : Le Pigeon (I soliti ignoti) de Mario Monicelli
  • 1959 : La Grande Guerre (La Grande Guerra) de Mario Monicelli
  • 1959 : Les Surprises de l'amour (Le sorprese dell'amore) de Luigi Comencini
  • 1959 : L'homme aux cent visages (Il mattatore) de Dino Risi
  • 1960 : Chacun son alibi (Crimen) de Mario Camerini
  • 1960 : Hold-up à la milanaise (Audace colpo dei soliti ignoti) de Nanni Loy
  • 1961 : Le Jugement dernier (Il giudizio universale) de Vittorio de Sica
  • 1961 : Barabbas de Richard Fleischer
  • 1961 : Les Guérilleros (I Briganti italiani) de Mario Camerini
  • 1962 : Le Fanfaron (Il sorpasso) de Dino Risi
  • 1962 : La Marche sur Rome (La marcia su Roma) de Dino Risi
  • 1962 : Âme noire (Anima nera) de Roberto Rossellini
  • 1963 : Les Monstres (I mostri) de Dino Risi
  • 1963 : Il successo de Mauro Morassi et Dino Risi
  • 1964 : Parlons femmes (Se Permettete parliamo di donne) de Ettore Scola
  • 1964 : Il Gaucho de Dino Risi
  • 1966 : Belfagor le Magnifique d'Ettore Scola : Belfagor
  • 1966 : L'Armée Brancaleone (L'Armata Brancaleone) de Mario Monicelli
  • 1966 : Les Nuits facétieuses (Le piacevoli notti) d'Armando Crispino et Luciano Lucignani
  • 1967 : L'Homme à la Ferrari (Il tigre) de Dino Risi
  • 1967 : Fantômes à l'italienne (Questi fantasmi) de Renato Castellani
  • 1968 : Le prophète (Il profeta) de Dino Risi
  • 1968 : La pecora nera de Luciano Salce
  • 1969 : 12 + 1 (Una su 13) de Nicolas Gessner et Luciano Lucignani : Mario
  • 1969 : L'Alibi de Vittorio Gassman,Adolfo Celi e Luciano Lucignani
  • 1970 : Contestation générale (Contestazione generale) de Luigi Zampa
  • 1970 : Il divorzio de Romolo Guerrieri
  • 1970 : Brancaleone s'en va-t-aux croisades (Brancaleone alle crociate ) de Mario Monicelli
  • 1971 : Scipion, dit aussi l'Africain (Scipione detto anche l'africano) de Luigi Magni
  • 1971 : Au nom du peuple italien (In nome del popolo italiano) de Dino Risi
  • 1971 : L'Audience (L'udienza) de Marco Ferreri
  • 1972 : Sans famille, sans le sou, en quête d'affection (Senza famiglia, nullatenenti cercano affetto) de Vittorio Gassman (+ scénario)
  • 1972 : Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ? (Che c'entriamo noi con la rivoluzione ?) de Sergio Corbucci
  • 1973 : La Tosca de Luigi Magni
  • 1974 : Nous nous sommes tant aimés (C'eravamo tanto amati) de Ettore Scola
  • 1974 : Parfum de femme (Profumo di donna) de Dino Risi
  • 1975 : Histoire d'aimer (A mezzanette va la ronda del piacere) de Marcello Fondato
  • 1976 : La Carrière d'une femme de chambre (Telefoni bianchi) de Dino Risi
  • 1976 : Virginité (Come una rosa al naso / Verginità) de Franco Rossi
  • 1976 : Le Désert des Tartares (Il deserto dei Tartari) de Valerio Zurlini
  • 1976 : Mesdames et messieurs, bonsoir (Signore e signori, buonanotte) de Luigi Comencini, Nanni Loy, Mario Monicelli, Ettore Scola, Luigi Magni
  • 1977 : Âmes perdues (Anima persa) de Dino Risi
  • 1978 : Les Nouveaux Monstres (I nuovi mostri) de Dino Risi, Mario Monicelli, Ettore Scola
  • 1978 : Un mariage (A wedding) de Robert Altman
  • 1979 : Quintet de Robert Altman
  • 1979 : Deux bonnes pâtes (Due pezzi di pane) de Sergio Citti
  • 1979 : Cher papa (Caro papà) de Dino Risi
  • 1980 : Je suis photogénique (Sono fotogenico) de Dino Risi
  • 1980 : La Terrasse (La terrazza) de Ettore Scola
  • 1980 : Le Plus Secret des agents secrets (The Nude Bomb) de Clive Donner
  • 1980 : Chambre d'hôtel (Camera d'albergo) de Mario Monicelli
  • 1981 : Il turno de Tonino Cervi
  • 1981 : L'Anti-gang (Sharky's machine) de Burt Reynolds
  • 1982 : Tempête (Tempest) de Paul Mazursky
  • 1982 : Di padre in figlio de Vittorio Gassman (+ scénario)
  • 1982 : Il conte Tacchia de Sergio Corbucci
  • 1983 : Benvenuta de André Delvaux
  • 1983 : La vie est un roman d'Alain Resnais
  • 1984 : Le Pouvoir du mal (Paradigma / paradigme) de Krzysztof Zanussi
  • 1985 : L'Affabulazione (L'atro enigma) de Vittorio Gassman et Carlo Tuzii
  • 1985 : Le Pigeon est de retour (I soliti ignoti… vent' anni dopo) de Amanzio Todini
  • 1987 : La Famille (La famiglia) de Ettore Scola
  • 1987 : Une catin pour deux larrons (I picari) de Mario Monicelli
  • 1988 : Lo zio indegno de Franco Brusati
  • 1988 : Mortacci de Sergio Citti
  • 1989 : Oublier Palerme de Francesco Rosi
  • 1989 : Les 1001 nuits de Philippe de Broca
  • 1990 : Les Amusements de la vie privée (I divertimenti della vita privata) de Cristina Comencini
  • 1990 : Valse d'amour de Dino Risi
  • 1991 : Rossini! Rossini! de Mario Monicelli
  • 1992 : El largo invierno de Jaime Camino
  • 1992 : Quando eravamo repressi de Pino Quartullo
  • 1994 : Même heure, l'année prochaine (Tutti gli anni una volta l'anno) de Gianfrancesco Lazotti
  • 1996 : Sleepers de Barry Levinson
  • 1997 : Un homme digne de confiance de Philippe Monnier (TV)
  • 1998 : Le Dîner (La cena) de Ettore Scola
  • 1998 : Luchino Visconti de Carlo Lizzani
  • 1999 : La bomba de Giulio Base

Théâtre

  • 1945: La Machine à écrire de Jean Cocteau, mise en scène Luchino Visconti, Teatro Eliseo
  • 1945: Adam de Marcel Achard, mise en scène Luchino Visconti
  • 1945: La Route au tabac de John Kirkland, mise en scène Luchino Visconti
  • 1946: Rebecca de Daphne du Maurier, mise en scène Guido Salvini, Teatro Quirino Rome
  • 1948: Comme il vous plaira de William Shakespeare, mise en scène Luchino Visconti
  • 1949: Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, mise en scène Luchino Visconti
  • 1949: Oreste de Vittorio Alfieri, mise en scène Luchino Visconti
  • 1949: Troïlus et Cressida de William Shakespeare, mise en scène Luchino Visconti
  • 1950: Peer Gynt d'Henrik Ibsen, mise en scène Vittorio Gassman
  • 1950: Hamlet de William Shakespeare, Rome
  • 1956: Kean de Jean-Paul Sartre
  • 1957: Oreste de Vittorio Alfieri, mise en scène Vittorio Gassman, Théâtre des Nations
  • 1958: Immagini e tempi d'Eleonora Duse, mise en scène Luchino Visconti
  • 1961 : Récital One Man Show, Théâtre des Nations
  • 1963 : Le Jeu des héros d'après Eschyle, Sénèque, William Shakespeare, Luigi Pirandello, Samuel Beckett, conception et mise en scène Vittorio Gassman, Théâtre des Nations
  • 1968 : Richard III de William Shakespeare, mise en scène Luca Ronconi, Teatro Stabile Turin
  • 1982 : Gassman aux enchères d'après Franz Kafka (Relation à l'Académie), Boris Vian (Je voudrais pas crever), Vittorio Alfieri (Oreste, extraits), Alexandre Dumas (Kean, extraits), Luciano Codignola (Les Méfaits du théâtre), conception Vittorio Gassman, Festival d'Avignon
  • 1983 : Gassman aux enchères, Théâtre Mogador
  • 1987 : Affabulazione de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Vittorio Gassman, MC93 Bobigny

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article