Histoire : une vision inédite de la Seconde Guerre mondiale en Dordogne

Publié le par Sud Ouest par Hervé Chassain

Le livre d’historiens "neutres" souhaité par le centre de la mémoire de la Résistance et de la Déportation vient de sortir chez Fanlac.

 Les maquis réunis à la Libération avec au centre (en civil) Roger Ranoux alias Hercule. Crédit photo : Archives Musée militaire

Les maquis réunis à la Libération avec au centre (en civil) Roger Ranoux alias Hercule. Crédit photo : Archives Musée militaire

L’abondance des publications sur la guerre de 1939–1945 en Dordogne vient de s’enrichir d’un nouveau volume de 450 pages qui ne ressemble pas vraiment aux précédents. "La Dordogne dans la Seconde Guerre mondiale" est l’un des premiers ouvrages à couvrir l’intégralité de cette période. Oeuvre d’un collectif d’historiens réputés, le livre aborde tous les sujets dont la vie quotidienne.

Pour la couverture l’image symbolique du passage de De Gaulle à Périgueux le 5 mars 1945.  Crédit photo : Archives départementale Dordogne

Pour la couverture l’image symbolique du passage de De Gaulle à Périgueux le 5 mars 1945. Crédit photo : Archives départementale Dordogne

Ce travail, souhaité par le centre départemental de la mémoire Résistance et Déportation soutenu par Département, a pour objectif principal de remettre en avant  les faits, sans commentaires. C’est toute la différence entre la mémoire et l’histoire.

La coordination et le choix de l’équipe ont été confiées à Bernard Lachaise, professeur émérite d’histoire contemporaine de l’université de Bordeaux installé en Périgord, à Verteillac, et à Anne-Marie Cocula, professeure émérite d’histoire moderne de l’université de Bordeaux et Périgourdine d’origine. Ils se sont entourés spécialistes de l’époque qui apportent chacun des éclairages différents : Michel Chaumet sur la Résistance, Sébastien Durand sur l’économie de l’Occupation, Odile Girardin-Thiebeaud sur la partie militaire, Corinne Marache sur la vie rurale, Pascal Plas sur les monuments de la mémoire, Jacques Puyaubert sur la ligne de démarcation, Bernard Reviriego sur l’antisémitisme, Patrice Rolli sur la brigade Nord africaine et Jacky Tronel sur la prison.

Cette équipe a travaillé près de trois ans pour revenir aux sources des archives désormais toutes accessibles.

Une réception pour les chantiers de jeunesse à Périgueux en 1943.  Crédit photo : Archives départementales Dordogne

Une réception pour les chantiers de jeunesse à Périgueux en 1943. Crédit photo : Archives départementales Dordogne

Les Archives départementales de la Dordogne ont largement participé pour trouver une iconographie de qualité et parfois inédite.  Le livre est diffusé dans la plupart des librairies de Dordogne (29 euros). On peut également l’acheter directement sur le site de l’éditeur Fanlac.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article