Mort de Patricia Millardet, actrice au charme italien et copine de Sophie Marceau dans La Boum 2

Publié le par Le Figaro

DISPARITION - La comédienne française, qui a tourné dans Mortelle Randonnée de Claude Miller, s'est éteinte le 13 avril à Rome où elle vivait retirée de la scène.

L'actrice Patricia Millardet dans Mafia en 1990. Leemage

L'actrice Patricia Millardet dans Mafia en 1990. Leemage

Son visage illuminé d'un sourire mutin évoquait le soleil de l'Italie. L'actrice française Patricia Millardet, qui a notamment joué dans Mortelle Randonnée au côté de Michel Serrault et d'Isabelle Adjani et participé à la comédie culte La Boum 2, est morte à Rome où elle vivait depuis des années. Âgée de seulement 63 ans, elle a succombé à une crise cardiaque.

Son amie l'actrice italienne, Sabrina Grimaldi, qui a joué sous la direction de Federico Fellini dans Intervista, a fait part de son chagrin en lui écrivant un dernier mot sur Facebook : « Bon voyage mon bébé... C'est tout.»

Patricia Millardet est née en France, à Mont-de-Marsan, le 24 mars 1957. Au début des années 1980, le cinéma la remarque et lui confie des rôles, certes mineurs, mais qu'elle sait marquer de sa présence face à la caméra. Claude Pinoteau l'emploie dans La Boum 2 et Claude Miller la choisit pour jouer auprès de Michel Serrault et Isabelle Adjani dans Mortelle Randonnée, dialoguée par Michel Audiard. Ses admirateurs se souviennent aussi que son jeu se révélera formidable de vérité dans Tir Groupé de Jean-Claude Missaien, un polar violent dont Gérard Lanvin et Véronique Jannot étaient les héros.

Une magistrate intègre et forte

À partir des années 1990, elle réoriente sa carrière vers les fictions télévisées. C'est en Italie qu'elle trouve son plus bel emploi. Dans la série italienne Mafia, durant cinq saisons, elle incarnera avec autant de bonheur que de conviction la magistrate Silvia Conti.

Un rôle fort dont elle dira: «J'ai besoin de croire à mon personnage pour lui donner vie. J'ai pensé et agi comme cette juge italienne. Silvia Conti plaît au public parce qu'elle montre une grande force morale. Elle est respectueuse, dévouée, au service des autres...» Avec le recul, la description de ce personnage de fiction ressemblait étonnamment à la vraie Patricia Millardet...

Un beau portrait en images de Patricia Millardet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article