"Une star, une carrière extraordinaire", l'hommage de la comédienne Mylène Demongeot à Michel Piccoli

Publié le par France Bleu par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Michel Piccoli est mort a annoncé ce lundi sa famille. L'acteur, décédé le 12 mai dernier "des suites d'un accident cérébral", avait 94 ans. La comédienne Mylène Demongeot, qui vit en Mayenne, lui rend hommage. 

Michel Piccoli est mort à l'âge de 94 ans Maxppp - MARTIAL TREZZINI

Michel Piccoli est mort à l'âge de 94 ans Maxppp - MARTIAL TREZZINI

Compagnon de route de Claude Sautet et de Luis Buñuel, Michel Piccoli, décédé à l'âge de 94 ans, était un des monstres sacrés du cinéma français, avec des films qui ont marqué leur époque comme "Le Mépris", "Les Choses de la vie" ou "La Grande Bouffe".  

Grand, brun, sourcils broussailleux et voix qui tonne ou ensorcelle, ce personnage complexe disait "se régaler à jouer l'extravagance ou les délires les plus troubles".  Renoir, Resnais, Demy, Melville, Bunuel, Godard, Varda et Hitchcock: Michel Piccoli a tourné avec chacun d'eux, mais n'a cessé de s'engager avec de jeunes auteurs. 

    C'est un acteur qui n'a jamais été mauvais. - La comédienne Mylène Demongeot

La comédienne Mylène Demongeot (Fantômas, Camping), qui vit dans le Sud-Mayenne, près de Château-Gontier, a bien connu Michel Piccoli. Ils avaient tourné ensemble dans "Les Toits de Paris" en 2007. Et c'est lui qui avait lancé à la cinémathèque française la rétrospective de l'actrice quelques années plus tôt.

Michel Piccoli était un surdoué, c'est l'hommage que lui rend Mylène Demongeot contactée par France Bleu Mayenne : "c'est une star, un homme séduisant, il a eu toutes les filles à ses pieds. Il était un acteur fantastique, une incroyable carrière, extraordinaire dans des rôles différents ! Il n'a jamais connu de passage à vide, de traversée de désert. J'étais à Cannes lors de la sortie de "La Grande Bouffe", tout le monde criait au scandale et lui ça le faisait beaucoup rire. Même dans un mauvais film, avec un mauvais metteur en scène, il était extraordinaire et ça c'est très dur". 

Quatre fois nommé aux César, notamment pour "La belle Noiseuse" de Jacques Rivette en 1992, Michel Piccoli n'a jamais été récompensé par l'Académie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article