Décès de l'académicien Marc Fumaroli

Publié le par ActuaLitté par Camille Cado

Critique littéraire et écrivain français, Marc Fumaroli est décédé ce 24 juin 2020 à l’âge de 88 ans, apprend-on. Il avait été élu à l’Académie française en 1995 au fauteuil 6, succédant à Eugène Ionesco. 

Décès de l'académicien Marc Fumaroli

La nouvelle a été annoncée par l’Institut de France : 

Professeur, historien, essayiste et académicien, Marc Fumaroli est né à Marseille le 10 juin 1932. Après avoir passé les premières années de sa vie à Fès, au Maroc, il décide de suivre des études de lettres d’abord à l’université d’Aix-Marseille, puis à la Sorbonne.

En 1959, il obtient son agrégation. Après avoir effectué son service militaire, il enseigna dans différentes universités, dont la Sorbonne de 1978 à 1985.

Il a également fait docteur honoris causa par plusieurs universités dont celle de Naples en 1994, celle de Bologne en 1999, celle de Gênes en 2004 et plus récemment, celle de Madrid en 2005. 

C’est en 1986 qu’il est élu professeur au Collège de France. Il occupait plus précisément la chaire « Rhétorique et société en Europe (XVIe-XVIIe siècles) ». Il entrera à l’Académie en 1995, puis à l’Académie des inscriptions et belles-lettres au fauteuil laissé par Georges Duby en 1998. Marc Fumaroli a également présidé la Société des amis du Louvre de 1996 à 2016. 

Durant toute sa carrière, l’académicien a été salué par divers prix. Parmi lesquels, le Prix Monseigneur Marcel de l’Académie française (1982), le Prix de la critique de l’Académie française (1992), le Prix Combourg (2004) et le Prix Reino de Redonda (2009). 

Il avait également été fait Chevalier de l’ordre en 1993, Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres ainsi que Grand officier de la Légion d’honneur en 2018, entre autres.

Il était l’auteur de nombreux ouvrages sur des sujets tels que la rhétorique, l’éloquence, la culture ou encore Chateaubriand. Parmi ses titres les plus connus : L’État culturel : une religion moderne publié aux Éditions de Fallois en 1991 et récompensé par le prix de l’essai.

Quand l’Europe parlait français publié aux Éditions de Fallois en 2001 et salué par prix de la fondation Pierre-Lafue en 2002. Ou encore, Chateaubriand : poésie et Terreur, publié aux Éditions de Fallois en 2003, honoré par le Prix Combourg un an après. Sans oublier, La République des Lettres publié chez Gallimard en 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article