L’Académicien Marc Fumaroli est mort

Publié le par Ouest-France Avec l’AFP

Historien spécialiste du XVIIe siècle, l’Académicien Marc Fumaroli est mort mercredi 24 juin à l’âge de 88 ans, a annoncé l’Académie française.

Historien spécialiste du XVIIe siècle, l’académicien Marc Fumaroli est mort le 24 juin 2020 à l’âge de 88 ans. Ici, Marc Fumaroli pose devant le Collège de France à Paris, le 3 février 2011. | AFP

Historien spécialiste du XVIIe siècle, l’académicien Marc Fumaroli est mort le 24 juin 2020 à l’âge de 88 ans. Ici, Marc Fumaroli pose devant le Collège de France à Paris, le 3 février 2011. | AFP

« Le Secrétaire perpétuel et les membres de l’Académie française ont la tristesse de faire part de la disparition de leur confrère M. Marc Fumaroli, décédé le 24 juin à Paris. Il était âgé de quatre-vingt-huit ans. Il avait été élu le 2 mars 1995 au fauteuil d’Eugène Ionesco », a indiqué l’institution dans un communiqué.

Érudit et conservateur, connu notamment pour ses réquisitoires contre la démocratisation de l’art, Marc Fumaroli prônait un retour à la sagesse antique, à la foi, aux classiques, aux disciplines rhétoriques, à l‘ intelligence du passé », au détachement de l’école par rapport à l’actualité.

Atteint par le cancer, en passe de perdre une partie de sa vue, son état de santé s’était récemment dégradé, a indiqué l’AFP. Après son décès, l’Académie française compte désormais 33 membres.

Il a enseigné une dizaine d’années à la Faculté de lettres de Lille

Né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 10 juin 1932, Marc Fumaroli a passé son enfance et son adolescence à Fès, au Maroc. Son père est consul de France, sa mère est sa première institutrice. Il étudie ensuite à Aix-en-Provence et à la Sorbonne où il réussit, en 1958, son agrégation de lettres classiques. Il effectue une partie de son service militaire dans les Aurès, à la fin des années 50.

Après un passage par la fondation Thiers, il enseigne une dizaine d’années à la Faculté de lettres de Lille. En 1976, il devient maître de conférences à Paris IV-Sorbonne. En 1986, il est élu professeur au Collège de France, sur présentation du poète Yves Bonnefoy et de l’historien Jean Delumeau.

L’académicien était l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages

Lauréat de plusieurs prix, Marc Fumaroli a enseigné ou donné des conférences dans de nombreuses universités étrangères, notamment aux États-Unis (Columbia, Johns Hopkins, Harvard, Princeton etc) mais aussi en Grande-Bretagne et en Italie, pays qu’il considérait comme « sa seconde patrie ».

Membre de nombreuses sociétés savantes françaises et étrangères, longtemps responsable de revues historiques, préfacier de nombreux livres, ce dix-septiémiste était l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages dont « L’âge de l’éloquence », « Le poète et le roi, Jean de la Fontaine », « Quand l’Europe parlait français », « Chateaubriand, poésie et terreur », « La République des lettres » ou « Paris New-York et retour », plusieurs fois réédité, dans lequel il s’en prenait aux dérives de l’art contemporain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article