Mort de Louis Souvet : les nombreux hommages à l'ancien maire de Montbéliard

Publié le par France 3 Bourgogne Franche-Comté par Isabelle Brunnarius

L'ancien maire de Montbéliard Louis Souvet, 88 ans, est décédé en fin d'après-midi ce 29 juin à l'hôpital de Trevenans. De nombreux hommages sont rendus à cet homme politique de droite qui a longtemps oeuvré à l'évolution de Montbéliard. Les drapeaux sont en berne dans la Cité des Princes.

Louis Souvet, maire de Montbeliard (UMP) de 1989 à 2008. En 2014 à Montbéliard lors de l''élection du nouveau maire de la ville. Marie-Noelle Biguinet (UMP) qui succèdait à Jacques Helias (PS) et devient la première femme maire d'une grande ville de Franche-Comte. • SIMON DAVAL / MAXPPP

Louis Souvet, maire de Montbeliard (UMP) de 1989 à 2008. En 2014 à Montbéliard lors de l''élection du nouveau maire de la ville. Marie-Noelle Biguinet (UMP) qui succèdait à Jacques Helias (PS) et devient la première femme maire d'une grande ville de Franche-Comte. • SIMON DAVAL / MAXPPP

Ancien cadre de chez Peugeot, Louis Souvet a été l'un des piliers de la vie politique du Pays de Montbéliard. Membre du RPR puis de l'UMP, Louis Souvet a reçu plusieurs fois Jacques Chirac dans la Cité des Princes. Fin mai, il avait été hospitalisé à l'hôpital de Trévenans pour des problèmes de santé qui n'étaient pas liés au coronavirus. 

Ce matin, au lendemain du décès de Louis Souvet, nombreux sont les hommages qui lui sont rendus. A droite comme à gauche.

Jean-Pierre Chevènement (MD), ancré à gauche, ancien maire de Belfort, écrit sur son blog :

    "J'apprends avec beaucoup de peine le décès de Louis Souvet. je n'oublierai jamais tout ce que nous avons pu faire ensemble dans le cadre de l'Aire Urbaine 2000. Louis Souvet était un homme travailleur, solide, qui aimait passionnément le Pays de Montbéliard. Il avait su élargir ses vues aux dimensions de l'Aire Urbaine, seule échelle pertinente pour les très grands projets. Il avait su dépasser, bien avant que cela fût à la mode, les clivages partisans". Jean-Pierre Chevènement

Louis Souvet a été maire pendant 43 ans. Tout d'abord à Exincourt de 1965 à 1989.  La Maire d'Exincourt, conseillère départementale du Doubs (Parti Socialiste), Magali Duvernois, souligne son action pour la commune qu'elle dirige.

    "Je pense pouvoir parler au nom de tous les anciens et nouveaux élus, de tous les personnels municipaux et de tous les Exincourtois pour saluer sa vision politique ambitieuse pour notre commune, pour le Pays de Montbéliard et pour l'ensemble de notre département en tant que sénateur.  Chacune et chacun se souviendra de sa force de caractère liée à son indéfectible sourire saluant tout le monde, se rappelant des prénoms de toutes et tous, un petit mot sympathique et sincère pour chacun. Louis Souvet laisse le souvenir d'un homme politique profondément humain, attaché aux valeurs républicaines, à l'écoute et sachant trouver des compromis pour développer les projets porteurs d'avenir pour notre territoire." Magali Duvernois

Quant à la maire de Montbéliard, Marie-Noëlle Biguinet (LR),  elle a publié, dès hier soir, sa réaction sur sa page facebook.

Apres ses mandats à Exincourt, Louis Souvet a été élu maire de Montbéliard de 1989 à 2008 tout en étant sénateur du Doubs pendant 28 ans de 1980 à 2009. Louis Souvet a été vice-président du Conseil régional de Franche-Comté entre 1986 et 1989. Louis Souvet a également présidé PMA, Pays de Montbéliard Agglomération de 1989 à 2008.

Une minute de silence doit avoir lieu à midi ce 30 juin au siège de PMA.

En 2008, la mairie de Montbéliard bascule à gauche avec l'élection de Jacques Hélias (PS) qui sera battu six ans plus tard par Marie-Noëlle Biguinet (LR). 

La maire de Montbéliard déclare à nos confrères de France Bleu, être 

    "terrassée par cette nouvelle que nous attendions depuis quelques jours (...) c'est lui qui m'a permis d'être là où je suis aujourd'hui, c'était un maire très proche des habitants, un homme pétri de valeurs". Marie-Noëlle Biguinet

Autre réaction immédiate, celle de Charles Demouge, président de PMA : 

    "Si beaucoup retiennent de ses mandats communautaires les constructions de l’Axone, du stade Bonal, de la caserne des pompiers ou encore du pôle universitaire des Portes du Jura, il ne faut pas oublier son esprit visionnaire pour le développement du Pays de Montbéliard et de ses 29 communes de l’époque. (..) sans cette volonté qui le caractérisait, le développement de notre territoire ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. C’était aussi un homme très attachant qui avait toujours beaucoup d’attention pour les agents et les élus qui l’entouraient quelque que soient leurs appartenances politiques. Il disait souvent « Une ville sans grue ou sans pelleteuse est une ville qui meurt », une phrase que je me suis approprié". Charles Demouge

Le FC Sochaux n'a pas oublié l'engagement de Louis Souvet pour le stade de club de foot : 

Tous s'accordent à souligner le rôle important joué par Louis Souvet dans la transformation du Pays de Montbéliard. Ian Boucard est député LR du Territoire-de-Belfort.

Autre élu qui a tenu à s'exprimer à l'annonce de ce décès : le maire de Belfort, Damien Meslot, (LR) se rappelle des nombreuses réalisations de l'ancien maire de Montbéliard. 

    « Je lui dois beaucoup, je garde personnellement le souvenir d’un homme engagé, sincèrement humaniste. Alors que je venais d’être élu député en 2002, Louis Souvet m’avait accueilli à sa permanence afin de me mettre au courant des grands dossiers de l’Aire urbaine avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité." Damien Meslot

A gauche comme à droite, les hommages semblent ainsi unanimes pour souligner les qualités humaines de Louis Souvet et son engagement sincère pour le Pays de Montbéliard.

C'est ce que souligne le député du Doubs, Frédéric Barbier, député et conseiller départemental du Doubs (LERM). 

"Le Pays de Montbéliard est en deuil en ce 29 juin, suite à l’annonce du décès de Louis Souvet. Avec lui disparaît une figure emblématique qui aura profondément marqué notre territoire. Malgré des sensibilités politiques différentes, j’ai toujours eu un grand respect pour l’homme et l’élu. C’est avec beaucoup d’émotion et de compassion que j’adresse ce soir à son épouse Pierrette, à sa famille et à ses proches, mes plus sincères condoléances."

En mars 2008 lorsque Louis Souvet a été battu aux municipales de Montbéliard, il refuse de siéger au conseil municipal et démissionne. Le 12 septembre 2008, lors d’une conférence de presse, Louis Souvet met un terme à sa carrière politique et décide de ne pas se représenter aux élections sénatoriales du 21 septembre 2008.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article