Mort du pianiste Gilbert Sigrist, compagnon de scène d'Aznavour, Bécaud et Barbara

Publié le par Le Figaro

DISPARITION - Le talentueux musicien de jazz belfortain est décédé samedi 2 mai à Montbéliard des suites d'un cancer. Il était âgé de 82 ans.

Gilbert Bécaud accompagné au piano par Gilbert Sigrist en 1976 lors d'une émission de Maritie et Gilbert Carpentier. INA

Gilbert Bécaud accompagné au piano par Gilbert Sigrist en 1976 lors d'une émission de Maritie et Gilbert Carpentier. INA

Au piano, sur les scènes de France et du monde entier, il a fait vibrer les chansons de Charles Aznavour, Gilbert Bécaud et Barbara. Le musicien de Jazz belfortain Gilbert Sigrist, compagnon de route de quelques-uns des plus grands noms de la chanson française est mort le samedi 2 mai à Montbéliard des suites d'un cancer. Il était âgé de 82 ans.

C'est Laurent Sigrist, son fils, qui dans un court entretien accordé à nos confrères de France 3 Bourgogne Franche-Comté a confirmé la triste nouvelle. Contrebassiste au sein du Gilbert Sigrist Trio, il se produisait depuis presque trente ans avec son père dans les plus prestigieux festivals de Jazz.

Visiblement ému, il a aussitôt tenu à rendre éloge à son talent et à la noblesse de son caractère: « Mon papa était quelqu'un de très humble, de très discret pour tout ce qu'il faisait dans la vie et donc aussi sur sa carrière d'artiste. Il n'a jamais eu la grosse tête. Il adorait le jazz qu'il avait un peu délaissé lorsqu'il accompagnait les plus grands chanteurs. Mais c'était bien le style musical qu'il préférait.»

Le Gilbert Sigrist Trio au Jazz club la Colonie d'Onans en 2018

Gilbert Sigrist est né à Belfort en 1938. Ses parents, épiciers dans la ville, détectent son goût pour la musique et lui font donner des leçons de piano. Doué, il obtiendra après quelques années d'apprentissage le premier prix de conservatoire.

Avec Nathalie et Gilbert Bécaud sur la Place Rouge

Le déclic se produit à Paris quelques années plus tard. Après avoir joué pour Rika Zaraï, Barbara qui recherche un pianiste pour la suivre dans ces tournées pense à lui. L'histoire retiendra que c'est Gilbert Sigrist qui enregistrera avec elle la fameuse chanson d'amour Dis, quand reviendras-tu ?.

Pianiste virtuose, Gilbert Sigrist est aussi un compositeur de talent. C'est lui qui écrira la musique de C'est en septembre, un des plus grands succès de Gilbert Bécaud. Amis sur scène, amis à la ville, les deux Gilbert travailleront une quinzaine d'années et feront des tournées dans le monde entier. La légende dit qu'ils ont rencontré ensemble la fameuse Nathalie de la chanson sur la Place Rouge de Moscou...

Entre 1995 et 2000, le pianiste travaille avec Charles Aznavour, une expérience artistique inoubliable. Lors de la disparition du grand Charles en 2018 il évoquera avec admiration sa rigueur: «En répétitions, c'était assez strict. Il fallait suivre ses instructions à la lettre. Sur scène, Il avait cet héritage d'Édith Piaf. Il savait capter un projecteur pour souligner le texte des chansons qu'il interprétait.»

Cet éloge de Gilbert Sigrist au plus exigeant des interprètes est à la manière d'un miroir, le plus beau des compliments qu'on puisse lui adresser. Il aura été lui aussi un musicien de jazz surdoué, perfectionniste, qui a su faire swinguer la chanson française.

C'est en septembre de Gilbert Bécaud et Gilbert Sigrits

Dis, quand reviendras-tu ? de Barbara, au piano Gilbert Sigrist

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article