Décès de l'actrice américaine Olivia de Havilland, star d'«Autant en emporte le vent»

Publié le par RFI

Olivia de Havilland est décédée ce dimanche 26 juillet au soir à Paris où elle résidait, à l'âge de 104 ans, a annoncé son agente. La comédienne qui a, par deux fois, reçu l'Oscar de la meilleure actrice, était une des dernières survivantes de l'âge d'or de Hollywood. 

 L'actrice américaine Olivia de Havilland (photo non datée). AP Photo

L'actrice américaine Olivia de Havilland (photo non datée). AP Photo

« Dame Olivia de Havilland est décédée paisiblement de causes naturelles », a déclaré l'agente américaine Lisa Goldberg dans un communiqué. Elle s'est éteinte dans sa résidence parisienne, en France, où elle vivait depuis le début des années 1950, a-t-elle ajouté, précisant que des funérailles strictement « privées » seraient organisées.

En France, elle avait été mariée avec le journaliste de Paris-Match Pierre Galante, après une première union avec le scénariste américain Marcus Goodrich. Le président Nicolas Sarkozy lui avait remis la Légion d'honneur en 2010.

Inoubliable Mélanie de l'énorme succès « Autant en emporte le vent » (1939) de Victor Fleming, elle était la doyenne de Hollywood, dont elle incarnait l'âge d'or des années 1930-1940. Grâce à « Autant en emporte le vent », elle décroche sa première nomination aux Oscars. Plusieurs fois nommée, Olivia de Havilland a décroché l'Oscar de la meilleure actrice pour « À chacun son destin » (Mitchell Leisen, 1946) et « L'Héritière » (William Wyler, 1949).

Première femme présidente du jury à Cannes

L'académie des Oscars a d'ailleurs salué sur Twitter « une vraie légende de l'industrie » cinématographique, « un pilier de l'âge d'or de Hollywood et un talent incommensurable ».

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a rappelé qu'Olivia de Havilland avait été « la première femme présidente du jury » de la manifestation cinématographique française.

Vivien Leigh, Olivia de Havilland (C) et Hattie McDaniel dans une scène du film «Autant en emporte le vent», en 1939. Photo by Mondadori via Getty Images

Vivien Leigh, Olivia de Havilland (C) et Hattie McDaniel dans une scène du film «Autant en emporte le vent», en 1939. Photo by Mondadori via Getty Images

Olivia de Havilland avait attaqué le système des studios pour libérer les comédiennes de contrats qui les exploitaient, ajoute Thierry Frémaux, assurant que cette « reine d'Hollywood » avait démontré « force et courage » tout au long de sa carrière.

Elle était la sœur de Joan Fontaine, cette autre star oscarisée, décédée en 2013, avec laquelle elle entretenait des relations houleuses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article