Hommage à Monique Borrelli

Publié le par Ôlyrix par Fantine Douilly

Le monde lyrique déplore la perte de la soprano Monique Borelli, décédée dans la nuit de mardi à mercredi dans des conditions dramatiques : poignardée par son fils, elle a succombé à ses blessures à l’âge de 59 ans. 

Hommage à Monique Borrelli

Native de Hyères, Monique Borrelli est initiée très jeune à la musique, par l’apprentissage du saxophone et du piano. Entamant sa carrière lyrique à l’âge de 38 ans, la soprano disposait d’une tessiture de type colorature qui lui permettait d’aborder des rôles demandant une grande agilité technique, tels que La Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée de Mozart et Olympia dans les Contes d’Hoffmann. Diplômée du Conservatoire de Marseille et médaillée du Conservatoire de Nice, elle était par ailleurs une fervente interprète du répertoire baroque, de l’opérette et des oeuvres mozartiennes. Par deux fois finaliste du concours international de Marmande en 1998 et 1999, elle est récompensée du premier prix du Forum Lyrique Arlésien en 2001. Engagée dans sa région, elle enseignait le chant au sein de l’association Les Chemins de la Voix, au sein d’une école de musique d’Aix-en-Provence et au Conservatoire de la Ciotat. 

Tout au long de son parcours, elle s’est produite dans de nombreux festivals, à l’instar de Volcadiva, dirigé par le baryton Bertrand Boucheix qui lui rend aujourd'hui hommage et avec qui elle a enregistré un album sous le signe des duos viennois romantiques. Elle y avait fait ses débuts en 1999.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article