Lorys Diana

Publié le par Mémoires de Guerre

Diana Lorys est le nom de scène d'Ana María Cazorla Vega (Madrid, 20 octobre 1940), une actrice espagnole. 

Lorys Diana
Lorys Diana
Lorys Diana

Carrière

Au cours de sa formation artistique elle a étudié la danse classique, la danse espagnole et le flamenco, l’art dramatique et la diction. C’est au théâtre qu’elle a fait ses débuts, mais à partir de 1960, elle s’est consacrée au cinéma en travaillant principalement dans des productions espagnoles, mais elle a participé aussi à quelques films italiens ; elle s’était spécialisée dans le cinéma de genre : horreur, espionnage, aventure, science-fiction et surtout westerns.

Le déclin du cinéma de genre dans les années soixante-dix a accompagné la phase descendante de sa carrière. Son dernier film est de 1978. Après son mariage, elle s’est retirée dans la vie privée. Beauté hispanique typique, aux traits prononcés et au regard pénétrant, petite mais ravissante, Diana Lorys incarnait le cliché typique d’une femme espagnole passionnée. On ne s’étonnera pas si, malgré sa beauté et ses talents de comédienne, sa renommée n’a guère franchi les frontières de l’Espagne. 

Filmographie

  • La mentira tiene cabellos rojos d’Antonio Isasi (1960)
  • Pelusa de Javier Setó (1960)
  • La bella Mimí de José María Elorrieta (1960)
  • Usted puede ser un asesino de José María Forqué (1961)
  • Festival de César F. Ardavín (1961)
  • La rivolta dei mercenari de Pietro Costa (1961)
  • Salto mortal de Mariano Ozores (1961)
  • Regresa un desconocido de Juan Bosch (1961)
  • Hola, muchaco de Ana Mariscal (1961)
  • L'Horrible docteur Orloff de Jesús Franco (1961)
  • L'Ombre de Zorro de Joaquín Romero Marchent (1962)
  • Bochorno de Juan de Orduña (1963)
  • I pistoleros de Casa Grande de Roy Rowland (1963)
  • Scappamento aperto de Jean Becker (1964)
  • Les jumeaux du Texas de Steno (1964)
  • Murieta John (Joaquín Murrieta), régie de George Sherman (1965)
  • Le Massacre De Hudson River d’Amando de Ossorio (1965)
  • Watabanga! de Ramón Torrado (1965)
  • Opération Goldman d’Antonio Margheriti (1966)
  • El Texican de Lesley Selander (1966)
  • Django spara per primo de Alberto De Martino (1966)
  • Residencia para espías de Jesús Franco (1966)
  • Devilman Story de Paolo Bianchini (1967)
  • L'uomo del colpo perfetto de Aldo Florio (1967)
  • Novios 68 de Pedro Lazaga (1967)
  • L'invincibile Superman (Il re dei criminali) de Paolo Bianchini (1967)
  • No desearás la mujer de tu prójimo de Pedro Lazaga (1968)
  • Viva! Viva Villa! de Buzz Kulik (1968)
  • Sartana non perdona (Sonora) de Alfonso Balcázar (1968)
  • O.K. Yevtushenko de José Luis Madrid (1968)
  • Malenka, la vampire de Amando de Ossorio (1968)
  • La Légion des damnés (film, 1969) de Umberto Lenzi (1969)
  • Verano 70 de Pedro Lazaga (1969)
  • The Bloody Judge de Jesús Franco (1969)
  • Les cauchemars naissent la nuit de Jesús Franco (1969)
  • Sex charade de Jesús Franco (1970)
  • El diablo cojuelo de Ramón Fernández (1970)
  • Uccidi Django... uccidi per primo!!! de Sergio Garrone (1970)
  • Il corsaro nero de Lorenzo Gicca Palli (1971)
  • E continuavano a fregarsi il milione de dollari de Eugenio Martín (1971)
  • Ligue Story de Alfonso Paso (1971)
  • Las juergas de 'El Señorito' de Alfonso Balcázar (1972)
  • Don Quijote cabalga de nuevo de Roberto Gavaldón (1972)
  • Los ojos azules de la muñeca rota de Carlos Aured (1972)
  • Valdez, il mezzosangue de John Sturges e Duilio Coletti (1973)
  • Los camioneros, de Mario Camús (1973-1974 - TV)
  • Tu lo condanneresti? de José Luis Sáenz de Heredia (1973)
  • Siete chacales de José Luis Madrid (1974)
  • Las marginadas de Ignacio F. Iquino (1974)
  • Get Mean de Ferdinando Baldi (1976)
  • La lozana andaluza de Vicente Escrivá (1976)
  • California addio de Michele Lupo (1977)
  • La ciudad maldita de Juan Bosch (1978)
  • Ifigenia (épisode de "Los mitos") de Juan Guerrero Zamora (1979 - TV)
  • El Doctor J. (épisode de "Que usted lo mate bien") (1979 - TV)

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article