Martin Steve

Publié le par Mémoires de Guerre

Steve Martin, de son vrai nom Stephen Glenn Martin est un acteur, humoriste, musicien et scénariste américain né le 14 août 1945 à Waco (Texas). Révélé grâce au Saturday Night Live, Martin est devenu un humoriste réputé, avant de commencer une carrière au cinéma avec succès dans le registre comique avec Un vrai schnock, Les cadavres ne portent pas de costard, Treize à la douzaine, La Panthère rose ou encore Pas si simple. Par ailleurs, Martin démontre qu'il peut jouer avec sobriété et changer de registre, notamment avec Un ticket pour deux, Tout l'or du ciel, Portrait craché d'une famille modèle et La Prisonnière espagnole. Ne se contentant pas d'être acteur, il est également reconnu comme scénariste, ainsi que comme musicien et écrivain. 

Martin Steve
Martin Steve

Enfance

Stephen Glenn Martin, fils de Mary Lee et de Glenn Vernon Martin, agent immobilier et aspirant acteur, est né à Waco, puis a été élevé à Inglewood, en Californie et plus tard à Garden Grove, toujours en Californie dans une famille de confession baptiste. À Garden Grove, vivant près du parc d'attractions Disneyland, il travaillera dans ce même parc d'attractions à l'âge de 11 ans, qui lui permettra de se produire devant de petits groupes de visiteurs en faisant des tours de magie ou en escortant des touristes. 

Carrière

Stand-up

Étudiant en philosophie et se destinant à enseigner cette discipline, il change brusquement d'orientation pour écrire des textes comiques, puis jouer lui-même des rôles dans ce registre, sans jamais se départir d'un style qui lui est propre, un peu décalé. Après avoir été réorienté à l'Université de Californie à Los Angeles spécialité théâtre, il commence sa carrière dans des clubs locaux la nuit et arrête ses études à vingt-et-un ans. En 1967, son ancienne petite amie, danseuse sur le The Smothers Brothers Comedy Hour (en), l'aide à décrocher un emploi dans le show comme scénariste en présentant son travail au scénariste en chef Mason Williams, qui paiera Martin de sa propre poche. Ce premier emploi va lui permettre avec les autres scénaristes de décrocher un Emmy Award en 1969, à seulement 23 ans. Il écrit également pour John Denver, The Glen Campbell Goodtime Hour et The Sonny & Cher Comedy Hour et fait sa première apparition à la télévision dans l'émission The Steve Allen Show, en 1969.

Tout en continuant d'écrire, il fait plusieurs apparitions dans des shows télévisées (The Tonight Show Starring Johnny Carson, The Gong Show, On Location), mais aussi dans le Saturday Night Live, émission humoristique de NBC, où à chaque apparition, l'audience du show grimpait d'un million de spectateurs et lui permettre d'être révélé au grand public. Martin a popularisé le air quotes, geste avec quatre doigts des mains pour former des guillemets. Ses apparitions à la télévision dans les années 1970 l'ont conduit à enregistrer des albums humoristiques, dont A Wild and Crazy Guy (1978), qui rencontre un énorme succès, se classant deuxième du Billboard 2006. Le titre King Tut, extrait de l'album, connaît également un succès en single. Il lui permet d'obtenir un Grammy Award dans la catégorie meilleur album de comédie l'année suivante. Sur ses albums, Martin utilise l'autoréférence et parfois l'autodérision, son style est décalé et ironique, mais il arrête le stand-up en 1981 pour se concentrer sur sa carrière cinématographique. 

Cinéma

Martin considère l'énorme popularité acquise grâce au stand-up comme un « hasard », alors qui voulait faire du cinéma. Sa carrière cinématographique débute en 1977 lorsqu'il écrit et interprète le rôle de Steven dans le court-métrage The Absent-Minded Waiter, qui sera nommé à l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction l'année suivante, suivi du film musical Sgt.Pepper's Lonely Hearts Club Band, inspiré de l'album du même nom des Beatles, film qu'il omettra longtemps dans sa filmographie officielle à cause de son échec. Sa rencontre avec l'acteur et réalisateur Carl Reiner sera déterminante dans sa carrière. En 1979, Martin coécrit et interprète le rôle principal de la comédie Un vrai schnock, réalisé par Reiner, qui lui permet de rencontrer son premier succès public sur grand écran.

Deux ans plus tard, il tentera un contre-emploi avec un rôle sérieux dans le drame Tout l'or du ciel qu'il avait hâte de tourner pour éviter d'être catalogué. Pour ce film, il apprendra des cours de théâtre, ainsi que des claquettes pendant plusieurs mois. Malgré l'échec commercial du film, Martin obtiendra une nomination au Golden Globes. Mais c'est avec toujours Reiner qu'il obtiendra son premier grand rôle : celui d'un détective privé ringard dans Les Cadavres ne portent pas de costard, dont il coécrit également le scénario : il s'agit d'un pastiche de vieux films noirs où sont intercalés des extraits de ces classiques qui s'intègrent parfaitement dans la narration d'une intrigue décalée et comique. Une scène célèbre est restée où il sermonne Humphrey Bogart (Philip Marlowe) qui a oublié sa cravate. Il retrouvera Reiner pour les films L'Homme aux deux cerveaux et Solo pour deux, qui lui vaudra sa seconde nomination aux Golden Globes pour son rôle qui est le plus acclamé par la critique de sa carrière.

Il continue dans le registre comique avec Little Shop of Horrors, parodie musicale reprenant les poncifs des films d'épouvante et dont il est également scénariste. En 1987, il incarne le rôle d'un publicitaire nerveux et pressé dans la comédie Un ticket pour deux, dans lequel il partage la vedette avec son ami John Candy. Ce film devenu culte, permettant de lui confier un rôle marquant, est le préféré de sa carrière et prête ses traits à un pompier amoureux d'une jeune femme dans Roxanne, librement inspiré de Cyrano de Bergerac. Après avoir partagé la vedette avec Michael Caine dans Le Plus Escroc des deux, il tente un autre virage sérieux dans sa carrière en incarnant un père de famille dans la comédie dramatique Portrait craché d'une famille modèle, qui lui permettra d'obtenir son premier grand succès commercial avec plus de 100 millions de dollars de recettes rien qu'aux États-Unis.

Alors que les années 1980 se sont déroulés avec succès, les années 1990 marque un léger déclin de la part du public, tout en obtenant pour la plupart des critiques favorables. En effet, s'il obtient des succès avec la comédie Le Père de la mariée, remake du film de 1950 et sa suite, le drame Grand Canyon et la comédie dramatique L.A. Story, il connaît toutefois ses premiers échecs commerciaux dans la même période avec Le Cadeau du ciel, Joyeux Noël (remake du Le père Noël est une ordure), Sergent Bilko et Escapade à New York et le demi-échec de Bowfinger, roi d'Hollywood, dont il est le scénariste. De plus, il s'éloignera petit à petit des plateaux de cinéma à la suite du décès de John Candy, survenu en 1994, tombant même dans une dépression pendant quelques mois à la suite de ce drame. Il commence à écrire des articles dans le New Yorker où il va rencontrer sa femme actuelle et comprend que les magazines ne s'intéressent pas aux couples dont seul l'un des deux membres est une célébrité et écrit des pièces de théâtres et roman.

C'est pourtant dans un autre registre que Steve Martin donnera sa pleine mesure d'acteur : dans le rôle du milliardaire Dell du film La Prisonnière espagnole, de David Mamet en 1998. Par la suite, il fait son retour en revenant dans le registre comique, il prendra la relève de Peter Sellers en interprétant l'Inspecteur Clouseau dans le remake de La Panthère rose, en 2006 après les succès de Bronx à Bel-Air et Treize à la douzaine (respectivement 132 et 138 millions de dollars au box office américain). La Panthère Rose rapporte 158 millions de dollars de recettes mondiales, contrairement au deuxième volet, où il endosse à nouveau le costume de l'inspecteur Clouseau, qui a connu un échec retentissant, aux États-Unis comme en France. Mais cet échec ne l'empêchera pas de triompher de nouveau avec Pas si simple, où il partage la vedette avec Meryl Streep et Alec Baldwin, qui rencontre un succès public, notamment dans le monde, devenant son plus grand succès mondial. Il a également prêté sa voix à un personnage de la série d'animation Les Simpson et a fait partie des guest-stars de la troisième saison de la série 30 Rock, au côté de Tina Fey (également créatrice, avec lequel elle avait déjà joué avec Martin dans Baby Mama) et Alec Baldwin. 

L'auteur

Il importe de noter que Steve Martin est également écrivain. En 1993, il publie Picasso at the Lapin Agile, une pièce de théâtre qui relate une rencontre imaginaire entre le peintre et Albert Einstein. Trois de ses livres ont déjà été traduits et publiés en France: Mirabelle (Presses de la cité - 2002), Effets indésirables (Buchet/Chastel - 2002) et Un homme de ma trempe (Buchet/Chastel - 2004). Ces trois livres ont obtenu un énorme succès aux États-Unis (500 000 exemplaires vendus de Mirabelle, Shopgirl dans son titre original). Steve Martin a fait paraître son autobiographie, Born standing up, en novembre 2007. 

Le musicien

Après trois albums humoristiques, Steve Martin enregistra deux albums folk, The Crow: New Songs for the 5-String Banjo et Rare Bird Alert, dans lequel il joue du banjo. Bien que ses albums soient mal classés au Billboard 200, il s'est classé numéro un au Billboard US Bluegrass, classement consacré à la musique country. En 2014, il a reçu le Grammy Award de la Best American Roots Song pour son duo Love Has Come For You avec Edie Brickel l. 

Filmographie

  • 1977 : The Absent-Minded Waiter, court-métrage de Carl Gottlieb : Steven
  • 1978 : Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, de Michael Schultz : Dr. Maxwell Edison
  • 1979 : Les Muppets, le film (The Muppets Movie), de James Frawley : le serveur insolent
  • 1979 : Un vrai schnock (The Jerk), de Carl Reiner : Navin / Cat Juggler
  • 1981 : Tout l'or du ciel (Pennies from Heaven), de Herbert Ross : Arthur
  • 1982 : Les Cadavres ne portent pas de costard (Dead Men Don't Wear Plaid), de Carl Reiner : Rigby Reardon
  • 1983 : L'Homme aux deux cerveaux (The Man with Two Brains), de Carl Reiner : le docteur Michael Hfuhruhurr
  • 1984 : Manhattan Solo (The Lonely Guy), de Arthur Hiller : Larry Hubbard
  • 1984 : Solo pour deux (All of Me), de Carl Reiner : Roger Cobb
  • 1985 : Movers and Shakers, de William Asher : Fabio Longo
  • 1986 : ¡Trois amigos! (¡Three Amigos!), de John Landis : Lucky Day
  • 1986 : La Petite boutique des horreurs (Little Shop of Horrors), de Frank Oz : Orin Scrivello
  • 1987 : Roxanne, de Fred Schepisi : C.D. Bales
  • 1987 : Un ticket pour deux (Planes, Trains and Automobiles), de John Hughes : Neil Page
  • 1988 : Le plus escroc des deux (Dirty Rotten Scoundrels), de Frank Oz : Freddy Benson
  • 1989 : Portrait craché d'une famille modèle (Parenthood), de Ron Howard : Gil Buckman
  • 1990 : Un pourri au paradis (My Blue Heaven), d'Herbert Ross : Vincent 'Vinnie' Antonelli
  • 1991 : L.A. Story, de Mick Jackson : Harris K. Telemacher
  • 1991 : Le Père de la mariée (Father of the Bride), de Charles Shyer : George Banks
  • 1991 : Grand Canyon, de Lawrence Kasdan : Davis
  • 1992 : Fais comme chez toi ! (HouseSitter), de Frank Oz : Newton Davis
  • 1992 : En toute bonne foi (Leap of Faith), de Richard Pearce : Jonas Nightengale
  • 1994 : Le Cadeau du ciel (A Simple Twist of Fate), de Gillies MacKinnon : Michael McCann
  • 1994 : Joyeux Noël (Mixed Nuts), de Nora Ephron : Philip
  • 1995 : Le Père de la mariée 2 (Father of the Bride Part II), de Charles Shyer : George Banks
  • 1996 : Sergent Bilko (Sgt. Bilko), de Jonathan Lynn : Master Sergeant Ernest G. Bilko
  • 1997 : La Prisonnière espagnole (The Spanish Prisoner), de David Mamet : Julian 'Jimmy' Dell
  • 1998 : Le Prince d'Égypte (The Prince of Egypt), de Brenda Chapman, Steve Hickner et Simon Wells : voix originale d'Hotep
  • 1999 : Escapade à New York (The Out-of-Towners), de Sam Weisman : Henry Clark
  • 1999 : Bowfinger, roi d'Hollywood (Bowfinger), de Frank Oz : Robert K. Bowfinger
  • 1999 : The Venice Project, de Robert Dornhelm : Lui-même
  • 1999 : Fantasia 2000 de Hendel Butoy : Lui-même (Introduction)
  • 2000 : Le Secret de Joe Gould (Joe Gould's Secret), de Stanley Tucci : Charlie Duell
  • 2001 : Novocaine, de David Atkins : Frank Sangster
  • 2003 : Bronx à Bel Air (Bringing Down the House), d'Adam Shankman : Peter Sanderson
  • 2003 : Les Looney Tunes passent à l'action (Looney Tunes: Back in Action), de Joe Dante : Mr. Chairman
  • 2003 : Treize à la douzaine (Cheaper by the Dozen), de Shawn Levy : Tom Baker
  • 2005 : Shopgirl, d'Anand Tucker : Ray Porter
  • 2005 : Treize à la douzaine 2 (Cheaper by the Dozen 2), de Adam Shankman : Tom Baker
  • 2006 : La Panthère rose (The Pink Panther), de Shawn Levy : Jacques Clouseau
  • 2008 : Baby Mama, de Michael McCullers : Barry
  • 2009 : La Panthère rose 2 (The Pink Panther 2), de Harald Zwart : Jacques Clouseau
  • 2009 : Pas si simple (It's Complicated), de Nancy Meyers : Adam
  • 2011 : The Big Year, de David Frankel : Stu Preissler
  • 2011 : Bluegrass Diva, de Charles Ingram et Ryan Perez (court-métrage)
  • 2015 : En route ! (Home) de Tim Johnson : Smek (voix originale)
  • 2015 : Love the Coopers de Jessie Nelson : Le narrateur (le chien Rags)
  • 2016 : Un jour dans la vie de Billy Lynn (Billy Lynn's Long Halftime Walk) d'Ang Lee : Norm Oglesby

Télévision

  • 1967 : Off to See the Wizard (série télévisée)
  • 1970 : The Ray Stevens Show (série télévisée)
  • 1972 : Half the George Kirby Comedy Hour (série télévisée)
  • 1972 : The Sonny and Cher Comedy Hour, de Art Fisher (série télévisée)
  • 1972 : The Ken Berry 'Wow' Show (série télévisée)
  • 1974 : The Funnier Side of Eastern Canada (TV), de Bruce Campbell, Stanley Z. Cherry et Donald Wilder : Lui-même
  • 1975 : The Smothers Brothers Show (série télévisée)
  • 1975 : Rocky Mountain Christmas (TV)
  • 1976 : Johnny Cash and Friends (série télévisée)
  • 1976 : Doc (série télévisée) : Brian Bogert, 1 épisode
  • 1976 : On Location: Steve Martin (TV), de Marty Callner
  • 1976-2010 : Saturday Night Live (série télévisée) : Lui-même / Personnages variés, 24 épisodes17
  • 1978 : Steve Martin: A Wild and Crazy Guy (TV), de Gary Weis (en)
  • 1980 : Steve Martin: Comedy Is Not Pretty (TV), de Joseph Cates
  • 1982 : Twilight Theater (série télévisée) : Différents Personnages
  • 1983 : The Winds of Whoopie (TV), de Alan Metter
  • 1987 : The Tracey Ullman Show (série télévisée) : Rusty DeClure, 1 épisode
  • 1990 : Life of Python (TV), de Mark Redhead
  • 1993 : Les Soldats de l'espérance (And the Band Played On), de Roger Spottiswoode (TV) : The Brothern 3
  • 1998 : Les Simpson (The Simpsons) (série télévisée) : Ray Patterson (voix), 1 épisode
  • 2000 : From Spam to Sperm (TV), de Selina Mehta
  • 2005 : Earth to America (TV), de Ron de Moraes, Jay Roach et Robert B. Weide
  • 2008 : 30 Rock (série télévisée) : Gavin Volure, 1 épisode
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article