Pendant que vous dormiez. Zizi Jeanmaire, Royaume-Uni et Ruth Bader Ginsburg : les informations de la nuit

Publié le par Courrier International

Zizi Jeanmaire sur le plateau de l’émission de télévision “Numéro un”, le 16 mai 1978. Alain Liennard / Ina / Ina via AFP

Zizi Jeanmaire sur le plateau de l’émission de télévision “Numéro un”, le 16 mai 1978. Alain Liennard / Ina / Ina via AFP

Décès de la ballerine et chanteuse Zizi Jeanmaire. “L’exquise ballerine” Zizi Jeanmaire, qui s’est illustrée dans le ballet classique aux côtés de Rudolf Noureïev, Mikhaïl Barychnikov et Roland Petit – son époux –, est décédée vendredi en Suisse à l’âge de 96 ans, rapporte le Washington Post. Elle fut aussi une “flamboyante et séduisante chanteuse de cabaret” dans son Paris natal, et fit carrière à Hollywood dans les années 50, notamment avec Bing Crosby (“Anything Goes”, 1956) et Danny Kaye (“Hans Christian Andersen et la danseuse”, 1952). Pour Roland Petit, elle fut une légendaire Carmen – un ballet qui l’emmènera à Broadway – et son titre “Mon truc en plumes” fait partie du patrimoine de la chanson française. Boris Vian disait d’elle : “Elle a des yeux à vider un couvent de trappistes en cinq minutes”.

Covid-19 : Boris Johnson espère un “retour à la normale” pour Noël. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a détaillé vendredi les prochaines étapes du déconfinement de son pays, et espère un “retour à la normale au plus tôt à partir de novembre, peut-être à temps pour Noël”, malgré des signes peu encourageants sur le front de la pandémie, rapporte The Guardian. M. Johnson est très critiqué pour sa gestion de la crise du coronavirus, qui a fait plus de 45 000 morts au Royaume-Uni. “J’espère vivement et sincèrement que nous pourrons supprimer les mesures extraordinaires” mises en place pour contenir l’épidémie, a-t-il déclaré. Son conseiller scientifique, Patrick Vallance, a pourtant jugé “élevé”, vendredi, le risque d’une seconde vague de contamination. “Il y a un risque important que (l’épidémie) revienne en force”, a-t-il déclaré.

États-Unis : la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg soignée pour un cancer. Ruth Bader Ginsburg, la doyenne de la Cour suprême américaine, a annoncé vendredi être soignée depuis deux mois pour une rechute d’un cancer du foie, rapporte Politico. L’icône du camp progressiste, âgée de 87 ans, a cependant indiqué qu’elle ne quitterait pas ses fonctions. “J’ai souvent dit que je resterais membre de la Cour tant que je pourrais faire mon travail à plein temps. Je reste tout à fait capable de le faire”, a-t-elle déclaré. Mme Bader Ginsburg, l’une des quatre juges progressistes sur les neuf de la Cour suprême, a été nommée en 1993 par Bill Clinton.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article