Aizenay. Commémoration du parachutage d’armes de la Brionnière

Publié le par Ouest-France

Les jeunes élus accompagnent le maire, Franck Roy, lors de la dépose de la gerbe. | OUEST-FRANCE

Les jeunes élus accompagnent le maire, Franck Roy, lors de la dépose de la gerbe. | OUEST-FRANCE

Le 11 août, c’est un traditionnel rendez-vous, pour commémorer le parachutage de trois tonnes d’armes sur le site de la Brionnière. C’est un hommage à Louis Buton, membre de la résistance qui avait organisé ce parachutage, le 11 août 1943.

À la fin de la même année, il est arrêté avec plusieurs camarades et déporté, début 1944, dans les camps de travail forcé. L’un d’eux, Alfred Doucet est mort en déportation. Hier matin, la manifestation du souvenir rassemblait beaucoup de monde devant le bloc de granit qui symbolise la force et la puissance sortant des profondeurs et les chaînes arrachées représentant le combat de la Libération.

Dans son discours, Jacques-Louis Buton rappelait « la nécessité de célébrer ce 77e anniversaire du parachutage. Faire mémoire autour des monuments aux morts a pour mission de prendre conscience des traumatismes d’une ampleur sans précédent. Notre rassemblement garde toute sa pertinence au regard de l’histoire douloureuse de la Seconde Guerre mondiale et de l’actualité ».

Huit membres du conseil municipal des jeunes accompagnaient Franck Roy, maire, pour le dépôt de la gerbe.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article