Londres et l'Otan réclame une «enquête complète et transparente» sur l'empoisonnement de Navalny

Publié le par Le Figaro avec AFP

Les médecins allemands traitant l'opposant politique au Kremlin ont conclu qu'il présentait des «traces d'empoisonnement».

L'opposant Alexeï Navalny. Shamil Zhumatov / REUTERS

L'opposant Alexeï Navalny. Shamil Zhumatov / REUTERS

Le premier ministre britannique Boris Johnson a réclamé mercredi une «enquête complète et transparente» sur l'empoisonnement de l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny.

«L'empoisonnement d'Alexey @navalny a choqué le monde. Le Royaume-Uni exprime sa solidarité envers lui et sa famille. Nous avons besoin d'une enquête complète et transparente sur ce qui s'est passé. Les auteurs (de cet acte) doivent être tenus responsables et le Royaume-Uni se joindra aux efforts internationaux pour garantir que justice soit rendue», a déclaré le dirigeant conservateur sur Twitter.

Le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg a également appelé à une enquête «transparente», affirmant qu'il n'y avait «pas de raison de douter» des conclusions des médecins allemands. «Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est d'une enquête transparente pour découvrir ce qui s'est passé et pour s'assurer que les responsables rendent des comptes», a dit Jens Stoltenberg, en arrivant à une réunion des ministres de la Défense de l'UE à Berlin.

Bête noire du Kremlin

Bête noire du Kremlin, à la tête du Fonds contre la corruption, qui révèle la corruption des élites, Alexeï Navalny a été admis le 20 août en réanimation dans un hôpital d'Omsk après un malaise dans un avion qui devait le ramener à Moscou depuis Tomsk, en Sibérie. Il y est resté deux jours avant d'être évacué vers l'Allemagne.

La France et les Etats-Unis ont, comme la chancelière allemande Angela Merkel, appelé Moscou à établir la vérité, après que les médecins allemands traitant Alexeï Navalny à Berlin ont conclu lundi qu'il présentait des «traces d'empoisonnement». De son côté le Kremlin a jugé prématurées ces conclusions, aucune substance toxique précise indicatrice d'un crime n'ayant été identifiée.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article