Sevilla Ninón

Publié le par Mémoires de Guerre

Ninón Sevilla, de son vrai nom Emilia Perez Castellanos, est une actrice mexicaine, d'origine cubaine, née à La Havane le 10 novembre 1929, et morte à Mexico le 1er janvier 2015 (à 85 ans). 

Sevilla Ninón
Sevilla Ninón
Sevilla Ninón

Carrière

Grande admiratrice de Ninon de Lenclos, elle lui emprunte son prénom pour faire du cinéma, et y adjoint le nom de Sevilla en hommage à la ville de la musique et de la danse. Élevée par une tante dans un quartier populaire de La Havane, elle est, dès son adolescence, remarquée pour sa grâce et son extraordinaire vitalité. Lors d'un gala de charité réunissant les noms les plus prestigieux du monde du spectacle et organisé en France en 1952, elle se voit désignée comme l'actrice ayant « les plus belles jambes du monde » titre jusqu'alors tacitement détenu par Marlene Dietrich. Elle débute dans des cabarets de La Havane dans les années 1940 où elle se produit dans des numéros de danse. Puis elle se rend à Mexico en 1946 et entame une carrière cinématographique. Blonde, pulpeuse, la sexualité agressive, elle tourne dans des mélodrames où elle incarne une cabaretière que la société décadente tente d'asservir. Elle est la reine du mambo et de la rumba et durant près de quinze ans tient le haut de l'affiche. Elle chorégraphie elle-même les ballets exotiques de ses films, et reste l'une des rarissimes stars mexicaines, avec María Félix et Dolores del Río dont les films se sont exportés.

Elle est aujourd'hui considérée comme une icône dans les pays d'Amérique Latine. Pourtant les intellectuels français passent à côté de ces films. Ainsi, dans l'Index de la Cinématographie 1953, Pierre Robin écrit, à propos de Quartier Interdit : « Mélodrame au sujet invraisemblable, mais propre à émouvoir le public populaire ». Et aujourd'hui encore, Jean Tulard dans son dictionnaire du cinema englobe ce vaste mouvement cinématographique dans une notule consacrée à Alberto Gout qu'il expédie ainsi : « Il aime les mélodrames à base de sensualité : prostituées, maîtresses prêtes à se sacrifier, épouses infidèles. » Il est évident que c'est par méconnaissance de la réalité et du contexte mexicains que ces films sont qualifiés de purs nanars. Les héroïnes incarnées par Ninon Sevilla sont toutes en lutte contre une société corrompue où règnent le pouvoir de l'argent, les mafieux et un système politique au service des couches sociales les plus favorisées. Ces héroïnes sont certes victimes, mais ne se laissent pas malmener sans réagir, et ont toutes valeur d'exemple. Ninon Sevilla a travaillé avec les plus grands artistes latins : les compositeurs Agustin Lara et Perez Prado, l'acteur Pedro Armendariz, le chef opérateur Gabriel Figueroa, le réalisateur Emilio Fernandez. Avec ce dernier, elle a tourné Quartier interdit (Victimas del Pecado), seul film salué par de rares critiques français de l'époque, parmi lesquels Francois Truffaut. En dehors de ce très bon film, Ninon Sevilla a également tourné Maison de Rendez-vous, Disparue à Rio, La mulâtresse et surtout Femmes interdites, probablement son meilleur film, réalisé par Alberto Gout, réalisateur avec lequel elle tourna abondamment.
 

Sevilla Ninón
Sevilla Ninón
Sevilla Ninón

Filmographie

  • Carita de Cielo (1946)
  • Pecadora (1947)
  • Jalisco Fair (1948)
  • Señora Tentación (1948)
  • Revancha (1949)
  • Coqueta (1949)
  • Perdida (1950)
  • Aventurera (1950)
  • Victimas del Pecado (1951)
  • Sensualidad (1951)
  • No niego mi pasado (1951)
  • Mujeres sacrificadas (1952)
  • Aventura en Río (1953)
  • Take Me in Your Arms (1953)
  • Mulata (1954)
  • Amor y pecado (1955)
  • Club de señoritas (1955)
  • Yambaó (1957)
  • Mujeres de fuego (1959)
  • Zarzuela 1900 (1959)
  • Noche de carnaval (1981)
  • Las noches del Blanquita (1981)
  • Viva el chubasco (1984)
  • El cabaretero y sus golfas (1985)
  • Hoy como ayer (1987)
  • Jóvenes delincuentes (1988)
  • Rumbera caliente (1989)

Télévision

  • Juicio de almas (1964)
  • Tú eres mi destino (1984)... Licha del Rey
  • Rosa salvaje (1987)... Zoraida
  • Cuando llega el amor (1989)... Nina
  • Yo no creo en los hombres (1991)... Emelia
  • Las secretas intenciones (1992)... Julieta
  • María la del barrio (1995)... Caridad
  • La usurpadora (1998)... Cachita Cienfuegos
  • Rosalinda (1999)... Asuncion
  • Tres mujeres (1999)... Yolanda
  • El precio de tu amor (2000)... Dalila
  • Entre el amor y el odio (2002)... Macarena
  • Amarte es mi pecado (2004)... Donia Galia de Caridad
  • Central de abasto (2008)... La Jarocha
  • Como dice el dicho (2012)... Pola
  • Qué bonito amor (2012)... Donia Remedios

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article