Xavier Dupont de Ligonnès : “Coucou les cochons”, ces mails surprenants qu’il envoyait à son meilleur ami et à sa femme

Publié le par Femme Actuelle par Lorine Paccoret

Dans la deuxième partie de son enquête, publiée le 6 août 2020, Society fait à nouveau de surprenantes révélations sur Xavier Dupont de Ligonnès. Le magazine dévoile notamment certains mails sexuels, échangés avec sa femme et l’un de ses amis. 

Xavier Dupont de Ligonnès : “Coucou les cochons”, ces mails surprenants qu’il envoyait à son meilleur ami et à sa femme

Près de dix ans après la quintuple tuerie de Nantes, l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès continue de faire trembler les Français. Les 23 juillet et 6 août 2020, le magazine Society publiait une grande enquête de 77 pages (divisée en deux parties et toujours disponible en kiosque) sur le fugitif le plus recherché de l’Hexagone. Après un avoir suscité un engouement inattendu, les deux numéros se sont temporairement retrouvés en rupture de stock. Il faut dire que nos confrères y font de nombreuses révélations sur le passé familial et amical de Xavier Dupont de Ligonnès. On apprend notamment que sa mère et sa sœur feraient partie d’une secte, que deux de ses amis proches seraient morts à cause de lui, ou encore que son meilleur ami aurait menti à la police. Mais les nouvelles découvertes concernant son couple avec Agnès sont parmi les plus surprenantes.

Xavier Dupont de Ligonnès détaillait ses plans à 3 par e-mails

Society fait notamment la lumière sur les souffrances de sa femme, qui était “en manque de sexe, en manque de tout” et totalement “lucide” sur les multiples tromperies de son mari. Mais le magazine révèle surtout au grand jour la relation sexuelle qu’entretenaient Xavier et Agnès Dupont de Ligonnès avec leur ami Michel Rétif. En janvier 2006, XDDL “soupçonne alors Agnès d’avoir eu des relations extraconjugales”. Après avoir été mise “sous pression”, elle craque et avoue entretenir une liaison virtuelle avec l’ami de son époux. C’est alors que Xavier Dupont de Ligonnès propose à Michel Rétif de “partager” sa femme lors de plans à trois. Une relation de groupe maintenue “sous sa coupe”, dont les trois protagonistes discutent par mails, et qui met en évidence “le besoin de contrôle maladif et totalitaire” du présumé assassin.

Après chaque expérience, Xavier Dupont de Ligonnès dresse “un bilan” par mail. Il présentait alors “de manière méthodique et pour chaque participant(e) les avantages et inconvénients de cette relation sexuelle de groupe, les fantasmes et les positions réalisés ou non, qu’il mesure en pourcentages”. L’un de ses messages, envoyé le 17 mars 2006 et dont l’objet est “taille”, commence par les salutations appropriées : “Coucou les cochons !” Il y dévoile ensuite une technique pour mesurer la taille de son pénis. Il explique ainsi qu’il faut “bien enfoncer la règle” car la mesure doit démarrer à l’os du pubis. Lorsqu’il évoque son propre pénis, il parle à la troisième personne et se surnomme “Xav”. Un appareil génital dont les dimensions sont, selon lui, “très au-dessus de la moyenne mondiale”.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article