Xavier Dupont de Ligonnès sous influence : ces messages qui ont affolé sa femme

Publié le par Gala par Monnier

Agnès avait « peur » de sa belle-mère. Dans sa grande enquête consacrée à Xavier Dupont de Ligonnès, le magazine Society revient sur des "messages divins" envoyés par Geneviève Dupont de Ligonnès à son fils et qui ont provoqué l'affolement d'Agnès, la femme du fugitif.

Xavier Dupont de Ligonnès sous influence : ces messages qui ont affolé sa femme

L'affaire Dupont de Ligonnès ne semble pas connaître de fin. Neuf ans après que les corps d'Agnès et ses quatre enfants Thomas, Benoît, Anne et Arthur ont été retrouvés enterrés sous la terrasse de la maison familiale située à Nantes, personne n'a pu localiser le père et mari, Xavier Dupont de Ligonnès. La publication récente d'une grande enquête par le magazine Society a permis d'en savoir davantage sur cette horrible tuerie mais aussi sur la personnalité de l'homme qui est toujours recherché par la police et qui pourrait être toujours vivant, en cavale à l'autre bout du monde.

Dans la seconde partie de son enquête parue le 6 août dernier, le magazine Society explique qu'Agnès a été affolée par des messages de Geneviève, la mère de Xavier Dupont de Ligonnès. En effet, quand il était jeune, il faisait partie de la secte de sa mère, l'Eglise de Philadelphie, qu'il a fini par quitter en 1995. Pourtant quelques mois avant les meurtres il semblait s'intéresser à nouveau à la secte de sa mère, d'autant plus que celle-ci lui envoyait des "messages divins".

Xavier Dupont de Ligonnès et sa femme Agnès Sipa / collection privée XDDL

Xavier Dupont de Ligonnès et sa femme Agnès Sipa / collection privée XDDL

Agnès avait "peur" de sa belle-mère

Déboussolée à la vue de ces messages, Agnès avait été en parler à ses amis. "Agnès craignait l'influence de sa belle-mère sur son fils. Elle la décrivait comme une mystique, une malade. Elle en avait véritablement peur," a affirmé Sophie A., une amie proche d'Agnès, aux policiers en charge de l'enquête. Par ailleurs, Geneviève Dupont de Ligonnès considérait sa fille Christine et son époux comme "les gardiens, les dépositaires et les enfants de ce grand secret", si bien que Christine avait été désignée pour "porter dans son ventre le 'Sauveur', une réincarnation de Jésus et de Satan dans une seule et même personne".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article