Corruption: Angelo Becciu, cardinal très proche du pape François démissionne

Publié le par RFI de notre correspondant au Vatican, Eric Senanque

C’est un nouveau séisme au Vatican : l’un des principaux cardinaux collaborateurs du pape François, le cardinal Angelo Becciu a été poussé à la démission. Il aurait permis des opérations financières opaques qui ont pesé lourd dans les finances du petit État. 

Giovanni Angelo Becciu, le 28 juin 2018. REUTERS/Tony Gentile/File Photo

Giovanni Angelo Becciu, le 28 juin 2018. REUTERS/Tony Gentile/File Photo

L’annonce a créé la surprise au Vatican : dans un communiqué de deux lignes du bureau de presse du Saint-Siège publié jeudi 24 septembre, on peut lire que le pape François a accepté la démission du cardinal Giovanni Angelo Becciu de sa charge de préfet de la Congrégation pour la cause des saints. Le cardinal sarde de 72 ans connaît tous les rouages de la Curie. Avant la cause des saints, il a été pendant sept ans le substitut de la Secrétairerie d’État, soit le « ministre de l’Intérieur du Vatican ».

Scandale

Si pour l’heure aucun détail n'est donné sur cette mise à l’écart, tous les regards se tournent vers un scandale révélé l’an dernier par l’hebdomadaire l’Espresso, où le cardinal aurait tenu un rôle central: celui de l’acquisition par le Vatican d’un immeuble de luxe à Londres pour 160 millions d’euros. La justice vaticane soupçonne une opération financière opaque, qui aurait eu pour effet de ponctionner le « denier de Saint-Pierre » une somme qui sert à financer les œuvres caritatives du pape à travers le monde.

D'autres proches arrêtés

Des proches du cardinal Becciu, à commencer par son ancien secrétaire personnel ont déjà été arrêtés. Si Giovanni Angelo Becciu reste pour l’instant cardinal, il perd tous ses droits liés à sa fonction c’est-à-dire qu’il ne pourra participer à l’élection d’un pape en cas de conclave.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article