Juliette Greco, "discrète" habitante de Verderonne dans l'Oise

Publié le par franceinfo par Valentin Pasquier, avec Camille Di Crescenzo

La chanteuse qui s'est éteinte à 93 ans ce 23 septembre a habité une quarantaine d'années à Verderonne (Oise), près de Creil. De la chanteuse, qui votait dans le village et s'y est mariée avec Michel Piccoli en 1966, les habitants gardent le souvenir d'une dame "discrète" et "sympathique".

Juliette Greco et Michel Piccoli s'étaient épousés en 1966 à la mairie de Verderonne (ici à Paris l'année suivante). • © Staff / AFP

Juliette Greco et Michel Piccoli s'étaient épousés en 1966 à la mairie de Verderonne (ici à Paris l'année suivante). • © Staff / AFP

Pendant quarante ans, elle séjournait à Verderonne en toute discrétion. La chanteuse Juliette Gréco, décédée ce 23 septembre à l'âge de 93 ans, avait posé ses valises dans ce village de l'Oise en 1966. Cette année, elle épousait l'acteur Michel Piccoli à l'école communale, qui s'est lui aussi éteint en 2020. Leur cérémonie n'a duré qu'une heure et fut secrète, à l'image du couple.

"C'était quelqu'un de très discret, qui connaissait quelques personnes à Verderonne, se rappelle Philippe Lepori, le maire, à propos de la chanteuse de La Javanaise. Elle se promenait dans le village en toute simplicité, elle faisait ses courses à Cauffry et les gens la laissaient tranquille. Je garde le souvenir de la voir faire son devoir civique en allant systématiquement voter à Verderonne."

"Je la voyais très peu, j'ai pu lui parler seulement lors d'un renouvellement de carte d'identité. C'était une femme très gentille, très agréable," ajoute une employée de la mairie.

"Elle y était relativement anonyme"

Un habitant de Verderonne se souvient de la voisine de ses parents, qu'il côtoyait dans les années 1960. "Juliette Greco venait régulièrement chez mes parents chercher des fruits, des oeufs, des pommes de terre, tout à fait naturellement, sans que ce soit quelque chose d'exceptionnel pour nous. Je pense qu'elle était heureuse d'être ici car elle était relativement anonyme. Elle était très sympathique, j'ai même eu droit à un cadeau pour mon mariage."

Victime d'un accident vasculaire cérébral, Juliette Greco a quitté sa maison de Verderonne en 2016, laissant derrière elle le parfum d'une grande dame.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article