La chanteuse Annie Cordy est morte à 92 ans

Publié le par france bleu par Aurore Jarnoux, France Bleu

La célèbre interprète de "Tata Yoyo" est morte ce vendredi à son domicile à Vallauris, près de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Annie Cordy avait 92 ans. 

Annie Cordy lors d'un concert en 2013. © Maxppp - THIERRY LINDAUER

Annie Cordy lors d'un concert en 2013. © Maxppp - THIERRY LINDAUER

On se souvient tous de sa célèbre chanson "Tata Yoyo". Annie Cordy est décédée ce vendredi à Vallauris, près de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Elle avait 92 ans. La chanteuse et actrice a fait un malaise vers 18h. "Les pompiers sont arrivés très vite, ont tout tenté pour la ranimer", a indiqué sa nièce qui vivait avec elle dans une maison sur les hauteurs de Cannes depuis des années.

"Elle est partie en quelques minutes", a souligné Michèle Lebon.

Plus de 700 chansons

La chanteuse, de son vrai nom Léonie Cooreman, est née le 16 juin 1928 à Laeken, un quartier de Bruxelles. "La France est mon pays et la Belgique ma patrie", disait-elle. Durant sa longue carrière, elle a été à la fois meneuse de revue au Lido, chanteuse et actrice. Elle a enregistré plus de 700 chansons, dont "La bonne du curé", double disque d'or en 1975, ou encore "Cho Ka Ka O".

Annie Cordy a également tourné dans une quarantaine de films, pour la télévision ou le cinéma. Après avoir débuté avec Sacha Guitry ("Si Versailles m'était conté", 1953), elle a notamment joué sous la direction de Claude Chabrol dans "La Rupture" ou encore d'Alain Resnais dans "Les Herbes folles".

Annie Cordy a été marié pendant près de 40 ans à son impresario, François-Henri Bruneau, décédé en 1989. Ils n'ont pas eu d'enfant.

À l'occasion de ses 90 ans, Bruxelles avait baptisé un parc à son nom. "Cela fait un effet incroyable d'être ainsi reconnue par les siens", avait déclaré l'artiste à l'AFP, très émue par cet hommage.

"Ma peine est immense"

"Elle avait des problèmes de mémoire, je ne suis pas très surpris, mais profondément triste", a réagi son ami, le chanteur Dave, interrogé sur BFMTV. Pour lui, Annie Cordy incarnait "l'énergie". Line Renaud, son amie, parle elle d'une "peine immense" : "Nous avons tant ri toutes les deux ! Tu vas terriblement me manquer ma Nini".

"J’apprends avec une infinie tristesse et beaucoup d’émotion le décès d’Annie Cordy, une amie fidèle et attentionnée autant qu’une fée de bonne humeur, une show-girl généreuse pleine de talents", a déclaré de son côté Stéphane Bern sur Twitter. "Ce soir je pleure ton départ ma Nini..."

Le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a également salué sur Twitter une "artiste populaire aux 700 chansons" qui "résonnent encore dans nos têtes".

Les grandes dates de la vie d'Annie Cordy

  • 16 juin 1928 : naissance de Léonie Cooreman à Laeken, Bruxelles.
  • 1er mai 1950 : débute au Lido comme meneuse de revue. Prend le nom d'Annie Cordy
  • 1952 : premier tour de chant au Moulin Rouge, avant d'être la partenaire de Bourvil dans l'opérette "La Route fleurie"
  • 1953 : débute au cinéma avec Sacha Guitry dans "Si Versailles m'était conté"
  • 1955 : Grand prix de l'Académie Charles Cros pour la chanson "Oh Bessie"
  • 1958 : épouse François-Henri Bruneau, mentor et grand amour jusqu'à sa mort en 1989
  • 1972 : "Meilleure show-woman européenne" pour son adaptation de "Hello Dolly!"
  • 1974 : disque d'or pour "La bonne du curé"
  • 2004 : élevée au rang de baronne par le Roi des Belges
  • 2010 : à 82 ans, elle triomphe, seule en scène, dans "Laissez-moi sortir!" de Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé
  • 2016 : monte ses premières marches à Cannes aux côtés de Catherine Deneuve pour "Le Cancre" de Paul Vecchiali
  • 2018 : la ville de Bruxelles baptise un parc à son nom dans la commune où elle est née, à l'occasion de ses 90 ans
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article