Michael Lonsdale : l'hommage de Xavier Beauvois

Publié le par France Culture par Marie Sorbier

Suite au décès de l'acteur Michael Lonsdale ce lundi 21 septembre, nous revenons sur son exceptionnelle carrière avec le réalisateur Xavier Beauvois, dont le film "Des hommes et des dieux" avait valu à Michael Lonsdale un rôle mémorable, primé d'un César en 2010.

Michael Lonsdale à Paris, en mai 1988.• Crédits : Gilles BASSIGNAC - Getty

Michael Lonsdale à Paris, en mai 1988.• Crédits : Gilles BASSIGNAC - Getty

Lundi 21 septembre, le comédien franco-britannique Michael Lonsdale est mort à l'âge de 89 ans. Grand homme de théâtre sous la direction de Claude Régy, Peter Brook ou Jean-Marie Serreau, Michael Lonsdale a également tourné devant les caméras de Luis Buñuel, Marguerite Duras, Orson Welles, Costa-Gavras, Jacques Rivette, François Truffaut, et bien d'autres. Aussi connu pour son rôle de méchant dans Moonraker, le James Bond de 1979, que pour son interprétation du frère Luc dans Des hommes et des dieux (2010) de Xavier Beauvois, la carrière de Michael Lonsdale est une de celles qui fait l'histoire du cinéma. 

C'est justement avec le réalisateur Xavier Beauvois que nous revenons sur la carrière de Michael Lonsdale. Le comédien et le réalisateur ont travaillé ensemble sur le film Des hommes et des dieux, dont l'histoire s'inspirait de l'assassinat des moines de Tibhirine en Algérie en 1966. Grand prix du jury du Festival de Cannes 2010, César du meilleur film en 2011, le film de Xavier Beauvois a également donné lieu à un des rôles marquants de la carrière de Michael Lonsdale, pour lequel il reçut en 2011 le César du meilleur second rôle masculin. Au micro de Marie Sorbier, le réalisateur se remémore un acteur unique, généreux et dévoué, dont la personnalité et le talent apportait une toute autre simplicité aux tournages. 

    Quand je lui ai proposé le rôle de frère Luc, Michael Lonsdale m'a dit : "Je m'étais promis de plus jamais jouer un religieux, j'ai joué un prêche, un évêque, un pape, j'ai même joué Dieu... Mais alors là, pour frère Luc, je ne peux pas refuser". J'ai eu l'impression que ce rôle était pour lui une rencontre évidente. Il y a des comédiens qui jouent, et puis il y a des acteurs qui incarnent et font le personnage. Michael lonsdale était comme ça : j'avais l'impression de tourner avec le vrai frère Luc. C'était d'une facilité incroyable.  Xavier Beauvois

    Michael Lonsdale était ce genre d'acteur qui vient sur le tournage alors qu'il ne tourne pas ce jour-là. C'est très rare ! Il se donnait du mal juste pour être là pour dire bonjour et s'intéresser au film. Comme il était là, j'en profitais, et je lui proposais d'improviser quelques prises.  Xavier Beauvois

    Dans Des hommes et des dieux, une jeune fille lui demande ce que c'est que d'être amoureux. Et il lui explique. C'est une scène dont je n'ai pas écrit un seul mot. Un jour, vous avez un scénario qui vous semble nul et cinq minutes après, vous avez un acteur qui le rend sublime. C'était ça que j'adorais avec lui. C'était simple. Xavier Beauvois

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article