Mort du boxeur français Jean-Baptiste Mendy, ancien champion du monde des légers

Publié le par Le Monde avec AFP

Surnommé « Le Diamant », l’ex-boxeur est mort d’un cancer du pancréas à 57 ans.

Jean-Baptiste Mendy (à droite) était parvenu à reconquérir une ceinture mondiale des légers (WBA) en 1998 contre le Kirghiz Orzubek Nazarov. Mousse Mousse / Reuters

Jean-Baptiste Mendy (à droite) était parvenu à reconquérir une ceinture mondiale des légers (WBA) en 1998 contre le Kirghiz Orzubek Nazarov. Mousse Mousse / Reuters

Le boxeur français Jean-Baptise Mendy, ex-champion du monde des poids légers WBA et WBC (deux des plus prestigieuses fédérations internationales de boxe anglaise), est mort lundi 31 août à Paris d’un cancer du pancréas, a annoncé mardi 1er septembre son fils au journal L’Equipe. Il avait 57 ans. « Cela a été très rapide. Il a appris sa maladie fin juin, début juillet, et cela a été l’escalade », a confié Ellyson Mendy au quotidien sportif.

La WBA (World Boxing Association) a rendu hommage sur Twitter au Français, surnommé « Le Diamant », qualifié de « l’un des plus grands combattants de l’histoire de son pays ».

Un grand technicien

Boxeur réputé pour son élégance, Jean-Baptiste Mendy est né à Dakar et a grandi en région parisienne. Il affiche l’impressionnant palmarès de 55 victoires, dont 31 avant la limite, 8 défaites et 3 nuls. « Tout en misant sur une technique remarquable, il disposait d’un punch foudroyant, allié à un courage hors du commun », résume L’Equipe.

Le boxeur s’était emparé de la ceinture WBC (World Boxing Council) des légers en 1996 face à l’Américain Lamar Murphy après une première tentative avortée en 1994 contre le Mexicain Miguel Angel Gonzales. Détrôné l’année suivante par l’Américain Stevie Johnston aux points dès sa première défense de titre, il était monté en super-légers, essuyant un nouvel échec face au tenant WBA Khalid Rahilou en 1998.

Jean-Baptiste Mendy était tout de même parvenu à reconquérir une ceinture mondiale des légers (WBA) en 1998 contre le Kirghiz Orzubek Nazarov. Ceinture qu’il perdra en 1999 face au Français Julien Lorcy avant de raccrocher les gants en 2000.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article