Auer Mischa

Publié le par Mémoires de Guerre

Mikhaïl Semionovitch Ounskovski dit Mischa Auer, est un acteur d'origine russe, né le 17 novembre 1905 à Saint-Pétersbourg (Russie), mort le 5 mars 1967 à Rome (Italie). 

Auer Mischa
Auer Mischa
Auer Mischa

Carrière

Après la Révolution de 1917, il rejoint aux États-Unis son grand-père maternel, installé à New York, le violoniste Leopold Auer. Celui-ci l'encourage à apprendre la musique (piano, violon...), parallèlement à sa formation d'acteur, dans les années 1920, durant lesquelles il se produira d'ailleurs comme musicien. Ces mêmes années, il part à Hollywood et adopte alors le nom de son grand-père, devenant Mischa Auer. Il participe à un premier film américain en 1928 et, dans les années 1930, il en enchaîne de nombreux autres (où il est souvent non crédité). Un de ses rôles marquants est celui d'un russe excentrique dans Vous ne l'emporterez pas avec vous (1938). Et pour son rôle tout aussi fantasque dans Mon homme Godfrey (1936), il obtient une nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, en 1937.

Il joue également au théâtre à Broadway, dans trois pièces et une comédie musicale, disséminées entre 1925 et 1947. À partir des années 1940, il se produit aussi à la radio et à la télévision (quelques séries de 1948 à 1966, et un téléfilm en 1960). Mischa Auer continue à jouer aux États-Unis, mais comme il est parfaitement polyglotte, il tourne souvent en Europe, à partir de 1949, dans des films italiens et français (ou des coproductions), ce jusque 1967, année de sa mort brutale. Parmi ses films français, mentionnons La Polka des menottes (1956), avec Pascale Audret, et Nathalie (1957), avec Martine Carol. En 1955 il est pressenti par Orson Welles pour incarner Don Quichotte et fait des essais au Bois de Boulogne mais il n'est pas retenu par Orson Welles.

Décès

Mischa Auer est mort en mars 1967 à Rome d'une crise cardiaque. 

Filmographie

Théâtre

  • 1925 : Le Canard sauvage (The Wild Duck) d'Henrik Ibsen, avec Romney Brent, Thomas Chalmers, Tom Powers, Blanche Yurka
  • 1925-1926 : Morals, adaptation de Charles Recht, d'après le roman de Ludwig Thoma, avec Thomas Chalmers
  • 1942 : The Lady comes across, comédie musicale, musique de Vernon Duke, lyrics de John La Touche, livret de Fred Thompson et Dawn Powell, chorégraphie de George Balanchine, avec Romney Brent, Gower Champion
  • 1946-1947 : Lovely Me de Jacqueline Susann et Beatrice Cole, avec Millard Mitchell
  • 1955 : Les Enfants d'Édouard (Love and Learn) de Frederic Jackson et Roland Bottomley, adaptation Marc-Gilbert Sauvajon, mise en scène Jean Wall (Paris, Théâtre des Célestins)

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article