Décès du dernier rescapé espagnol des camps nazis

Publié le par i24NEWS

"Je garde en souvenir un héros de notre pays qui a lutté contre le fascisme" (Pedro Sanchez)

AP / Czarek Sokolowski 2020 ©Illustration - Le camp d'Auschwitz, le 21 janvier 2020.

AP / Czarek Sokolowski 2020 ©Illustration - Le camp d'Auschwitz, le 21 janvier 2020.

Le dernier survivant espagnol connu des camps nazis s'est éteint à 101 ans en France, a annoncé dimanche le gouvernement espagnol qui a salué un "héros".

"Juan Romero est mort, c'était le dernier survivant espagnol du camp de concentration de Mauthansen. Je garde en souvenir un héros de notre pays qui a lutté contre le fascisme, pour les libertés et la défense de la démocratie. Toutes mes pensées vont à sa famille et ses amis", a twitté le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

Il est mort en France où il vivait, a indiqué de son côté la numéro deux du gouvernement, Carmen Calvo.

L'"Amicale de Mauthausen" a confirmé que Juan Romero était "le dernier survivant espagnol connu" des camps de concentration.

Originaire de Cordoue où il avait vu le jour en 1919, Juan Romero avait rejoint le camp républicain durant la guerre civile espagnole (1936-1939), détaille El Pais. 

Il avait été ensuite déporté en août 1941 à Mauthausen, en Autriche, depuis la France, pays dans lequel il est revenu s'installer après la Seconde Guerre mondiale alors que l'Espagne était dirigée par le régime franquiste.

En août dernier, lorsqu'il avait obtenu la "reconnaissance" de l'Etat espagnol, Juan Romero avait évoqué devant la presse "tous les gens [qu'il avait vus] entrer dans les chambres à gaz" ou encore "les chariots revenant des carrières, remplis de morts".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article