Estelle Mouzin : les fouilles débutent à Ville-sur-Lumes dans les Ardennes, dans l'ancienne demeure de Michel Fourniret

Publié le par France 3 Grand Est par Florence Morel

Ce lundi 22 juin, des fouilles sont entreprises à Ville-sur-Lumes, près de Charleville-Mézières, dans l'ancienne demeure de Michel Fourniret. Le 7 mars dernier, ce dernier reconnaissait avoir tué Estelle Mouzin, disparue en 2003. La maison n'a encore jamais été fouillée.

C'est dans cette demeure de Ville-sur-Lumes, à un peu plus de 5 kilomètres de Charleville-Mézières, que les enquêteurs entreprennent des fouilles pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin • © Daniel Samulczyk / FTV

C'est dans cette demeure de Ville-sur-Lumes, à un peu plus de 5 kilomètres de Charleville-Mézières, que les enquêteurs entreprennent des fouilles pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin • © Daniel Samulczyk / FTV

Des fouilles très attendues. Ce lundi 22 juin, les enquêteurs de la section de recherche de Dijon entreprennent des fouilles dans une maison de Ville-sur-Lumes, située rue des jardins, qui a appartenu à la sœur de Michel Fourniret, avant que celui-ci n'en hérite après son décès. Depuis 2003, la demeure n'a encore jamais été fouillée.

Les fouilles ont débuté ce lundi en début d'après-midi. Enquêteurs, militaires, avocats et vraisemblablement la juge d'instruction parisienne Sabine Kherisn en charge du dossier, sont sur place. Un drône de gendarmerie survole également la zone.

Une éventualité "tout à fait pertinente"

Celui que l'on surnomme "l'ogre des Ardennes" a avoué avoir tué Estelle Mouzin le 7 mars dernier. La fillette avait disparu le 9 janvier 2003 en Seine-et-Marne et depuis, son corps est introuvable. Lorsque la juge d'instruction l'avait questionné sur l'éventualité qu'il ait ammené la fillette dans cette maison ardennaise, Michel Fourniret a répondu que c'était "tout à fait pertinent", rapporte l'AFP.

Le secteur est bouclé par la gendarmerie / Ville-sur-Lumes, Ardennes, 22 juin 2020 • © Daniel Samulczyk / FTV

Le secteur est bouclé par la gendarmerie / Ville-sur-Lumes, Ardennes, 22 juin 2020 • © Daniel Samulczyk / FTV

Toujours selon l'AFP, les enquêteurs se basent sur l'existence d'un ticket de caisse retrouvé en perquisition chez Michel Fourniret. L'indice provient d'un supermarché à proximité du village ardennais, daté du 11 janvier 2003, soit deux jours après la disparition d'Estelle Mouzin. Un autre point suscite la curiosité des enquêteurs : le sol de la cave recouvert de béton. Autrefois, il était en terre et c'est "l'ogre des Ardennes" qui aurait décidé de le recouvrir, "selon des sources concordantes", indique l'AFP.

Cela fait plusieurs mois que l'un des avocats du père d'Estelle Mouzin, Eric Mouzin, réclame que cette demeure, ainsi que d'autres ayant appartenues à Michel Fourniret soient fouillées. En novembre 2019, maître Didier Seban nous confiait : "Il y a beaucoup d'endroits à Sart-Custinne, et dans les différentes résidences qu'il a pu avoir dans les Ardennes chez sa sœur, car il a beaucoup de propriétés immobilières, autant d'endroits où peut avoir été caché le corps d'Estelle."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article